mardi 10 septembre 2013

Syrie : de plus en plus de chefs de milices abattus, dont le chef d’al-Nosra

Tout observateur avisé de la crise syrienne constate ces derniers temps que de plus en plus de chefs de milices périssent. Il y a eu la semaine passée le Ben Laden de la Syrie, la saoudien Abou Malek, ainsi que le prince Abou Houzaïfa le Tunisien, et autre et autres..
5 tués lundi 
Pour le seul jour de lundi, ce sont au moins cinq nouveaux chefs de milices qui ont été tués.
Il y a d’abord le commandant militaire  du front al-Nosra dans toute la Syrie, le surnommé Imad AlAhmad alHamad.
Il a été tué à Deir Ezzor, comme l’a rapporté le site de la télévision iranienne arabophone AlAlam, et selon laquelle il a péri dans une opération spéciale de l’armée syrienne régulière, dans le quartier Houwayka où se livrent les forces gouvernementales et les milices un combat sans merci. C’est dans ce quartier que se situent les bâtiments officiels du gouvernorat.
Le saoudien Abou Malek qui a combattau en Afghanistan avant de venir en Syrie et a été tué à LattaquiéCe mardi, les combats s’y sont poursuivis et 33 miliciens ont été tués, indique l’agence russe Russia Today. Tous appartiennent aux deux groupuscules d’Al-Qaïda, l’Etat islamique de l’Iran et du Levant (EIIL) et le front al-Nosra. Parmi eux figurent aussi deux autres chefs de milices, dont le commandant de la brigade d’alMoustafa, et celui de la brigade Saïka. Il y est question de 25 militaires tués, selon Russio Today.
En marge de ces combats, rapporte l’agence syrienne officielle Sana, un dépôt d’armements et de munitions a été détruit ainsi qu’un certain nombre de repaires des miliciens.
Dimanche, 23 miliciens extrémistes avaient été tués dans cette même région.
L'Allemand
Abou Zeid l'Allemand

Quant au quatrième chef d’Al-Qaïda, il a été abattu à Lattaquié.
Il s’agit d’après AlAlam d’Abou Zeid l’Allemand, de nationalité allemande qui a succombé dans des combats dans la localité de Dorine avec les forces régulières.

Un qatari, le 4ème
Le milicien qatari Abdallah Ben Abde Mohsen Al Bassis De plus, les sites del'inurrection ont rendu compte de la mort d’un milicien qatari, Abdallah Ben Abde Mohsen Al Bassis connu sous le pseudonyme Abou-l-Zoubaïr le Qatari.
Selon les réseaux sociaux, il a péri dans les combats qui ont eu lieu autour de l’aéroport de Mennegh, dans la province d’Alep, alors qu’il combattait dans les rangs de milice « Brigade Abou Aïcha l’Albanais » affilié à Al-Qaïda.
Il est l’un des miliciens les plus anciens en Syrie où il est arrivéYoussef Rouwayli, le saoudien auteur de l'opération suicide du 11 aout dernier dans le village Maaret AlArtek, dans la province d'Alep  depuis plus d’un an. Ayant combattu dans les rangs du front al-Nosra, il a été l’un des premiers à rejoindre celui de l’EIIL, et a prêter allégeance à Abou Bakr le bagdadi.
Unité contre Al-Qaïda
Dans ce contexte, des sources militaires syriennes ont révélé que l’armée a créé une nouvelle unité spécialement conçue pour traquer et liquider les dirigeants d’Al-Qaïda en Syrie, « les Syriens et le étrangers », ainsi que ceux de l’ASL.
Mobilisation kurde 
Dans les régions kurdes du nord et nord-est de la Syrie, la mobilisation s'accélère. Quelques 500 kurdes syriens ont rejoint ces deux dernières semaines les rangs des unités de protection populaire kurdes du parti démocrate kurde.
Selon l’un des combattants de ces unités, Dejwar Issa qui s’exprimait pour le site Arabi-press, la plupart de ces nouveaux recrus sont des femmes. Ils se sont mobilisés pour faire face aux attaques perpétrées conjointement par l’ASL, l’EIIL et le front al-Nosra contre leurs régions à Hassaké et Raqqa et Alep et au cours desquels des dizaines ont péri et des centaines ont été enlevés.

Saleh Muslim

Des antis-humains
Interrogé par la chaine AlAlam, le dirigeant de ce parti Saleh Muslim a accusé que les miliciens n’ont pas respecté la trêve de trois jours convenus pour la fête d’al-Fitr et n’ont pas cessé de pilonner les régions kurdes.
Il a signalé que les Kurdes de Syrie se préparent pour combattre les miliciens takfiris qui d’après lui « n’ont rien à voir avec l’Islam ».
«  Ce sont des antis humains, des sauvages », a-t-il déplore. Avant de poursuivre : « il y a beaucoup de factions qui adoptent l’appellation de l’Armée syrienne libre. Mais elles n’ont rien à voir avec la liberté ni avec une armée, ce ne sont que des bandes, dont le front al-Nosra », a-t-il poursuivi.Le religieux tunisien salafiste Abou Ayyoub Al-Tunuci, qui faisait partie de la brigade des Mouhajirines et a été tué à Lattaquié
Accord avec la coalition? 
Or il s'avère que l'autre représentation politique kurde syrienne a annoncé la conclusion d'un accord avec la Coalition. Selon la BBC, citant Abdel Hamid Darwiche, le secrétaire général du parti démocratique progressiste kurde en Syrie, les factions kurdes sont parvenues à un accord avec le chef de la Coalition syrienne, Ahmad Aljarba,  en fonction duquel les deux antagonistes devraient reprendre leurs positions initiales et échanger les détenus. Il est également convenu que des comités formés de membres des deux parties soient formés pour coordonner les mécanismes d’application de l’accord.
Des dizaines ont été tuées de part et d’autre et des centaines ont été enlevées dans des combats qui ont éclaté lorsque les Kurdes ont délogé les miliciens de leur localité frontalière avec la Turquie Ra’s elAïn. 
Terrain
Dans le gouvernorat de Hama, 11 civils ont été tués lundi dans la chute de trois obus dans trois quartiers de la ville salmiyya. Cette ville est considéré comme la capitale de la communauté ismaélite en Orient. Selon le site Syrian Telegraph, c'est à la demande du chef des services de renseignements saoudiens le prince Bandar Ben Sultane qu'elle est devenue la cibe des attaques des miliciens wahhabites takfiris.
Les deux miliciens Abou AbdelRahmane l'égyptien, et Abou Arwa le libyen qui ont combatu dans les rangs du front al-Nosra et ont ét6 tués la semaine passée dans la province de LattaquiéA Alep, indique le site Syrian Documents, 7 miliciens de l'ASL ont peri dans un raid contre deux villages situés au confin avec la Turquie, à hauteur du passage frontalier de Bab.
Alors que dans la ville de Raqqa, seule ville syrienne occupée par les miliciens, une voiture piégée a explosé à proximité d'un rassemblement de la milice "Brigades des petits-fils du prophète", et il est question de pertes humaines.

Plusieurs miliciens ont aussi été tués et blessés dans la citadelle AlHosn dans la province de Tal Kalekh.  
Source :
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=125244

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire