dimanche 1 septembre 2013

Mesures de sécurité renforcées aux USA, à l'approche de l'éventuelle guerre anti-syrienne

IRIB – Alors que l'éventualité d'une guerre contre la Syrie semble être de plus en plus renforcée,
les responsables américains envisagent de plus fermes mesures de sécurité à l'approche d'une action militaire anti-syrienne. Selon Fars News qui cite la Voix de la Russie, le FBI et le Département à la sécurité intérieure des Etats-Unis ont prévenu sur le danger grandissant des cyber-attaques, dans la foulée des brouillages causés auparavant par « l'armée électronique syrienne ». A noter qu'il y a quelques jours, des hackers syriens ont pris le contrôle du site du quotidien américain New York Times, et revendiqué leur acte sur Twitter, comme le font rappeler les responsables sécuritaires états-uniens. Ils ont également pris possession du nom de domaine de Twitter, le réseau social basé aux Etats-Unis, et créé quelques perturbations. Les responsables américains font allusion aux avertissements, côté iranien, au sujet des actes de représailles que pourraient provoquer une frappe américaine contre la Syrie, pour prétendre que ça, aussi, a fait redoubler les alertes au sujet des menaces de nature terroriste contre les intérêt des Etats-Unis, à l'intérieur, aussi bien qu'à l'extérieur du pays. D'après la Voix de la Russie, le FBI a demandé à ses espions au travers des Etats-Unis de redoubler d'efforts et de se focaliser sur les enquêtes autour de la Syrie et ses alentours. Ces informations interviennent alors que le Président US, Barack Obama, par la simple prétention que le régime syrien aurait utilisé l'arme chimique, contre les civils syriens, a fait part d'une guerre désormais très probable contre la Syrie, sans établir une date précise pour cette guerre.
Pour sa part, le gouvernement syrien dément toute utilisation de munitions chimiques au cours de la guerre civile en cours dans le pays, tandis que des reportages en provenance de la Syrie contiennent des images permettant de conclure que les attaques chimiques se sont faites dans des régions qui étaient sous le contrôle des terroristes, des terroristes qui, d'ailleurs, sont soutenus financièrement et en termes d'armement, par les Occidentaux. De même, certains rebelles armés ont déclaré à l'Associated Press, avoir utilisé, accidentellement, l'arme chimique !

Source : IRIB

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire