dimanche 1 septembre 2013

Communiqué du Secrétariat général du « Congrès national arabe »


Communiqué du Secrétariat général du « Congrès national arabe »
C’est avec une extrême inquiétude que le Secrétariat général du « Congrès national arabe » suit l’escalade dangereuse dans les préparatifs visant à lancer une attaque contre la République arabe syrienne, et ceci par les mêmes forces qui ont déjà agressé la Nation depuis la signature des « Accords de Sykes-Picot » [1916] et la « Déclaration Balfour » [1917] jusqu’à ce jour.

Cette série d’agressions a concerné la plupart des pays arabes aboutissant au déni des droits des Palestiniens à la liberté, à l’indépendance et au retour vers leur terre ; à l’occupation de l’Irak avec mise en place d’un système politique reposant sur les divisions entre les différentes confessions et minorités ; à la destruction de la Libye ; à la partition du Soudan ; à des tentatives d’émiettement du Yémen ; et au soutien du terrorisme dans de nombreuses régions du monde arabe.

Dans ce contexte, le Secrétariat général du Congrès national arabe insiste sur les points suivants :

• Il réaffirme s’en tenir à son projet initial appelant à un renouveau arabe dans le respect des principes de liberté, de dignité, de démocratie, et d’indépendance ; avec en premier lieu la résistance à toute ingérence étrangère sous quelque forme que ce soit, y compris les interventions militaires, par tous les moyens disponibles.

• Il refuse les prétextes avancés par les États-Unis, leurs alliés, et leurs inféodés arabes, pour légitimer l’agression et la guerre contre la Syrie ; d’autant plus que ces prétextes ont d’ores et déjà été utilisés par les colonialistes occidentaux pour agresser l’Irak et finir par l’occuper en 2003. Des prétextes qui se sont révélés être des mensonges absolument sans fondement, et qu’en toute logique il serait inadmissible de laisser passer une fois de plus.

• Il condamne les dernières résolutions de la Ligue des États arabes réunis en urgence pour se prononcer sur le projet d’agression de la Syrie, considérant qu’il s’agit d’une trahison ouvertement destinée à couvrir injustement cette agression, avant même que la Commission d’enquête de l’ONU n’ait terminé son travail et présenté son rapport sur les prétendues preuves accusant l’Armée nationale syrienne d’avoir utilisé l’arme chimique contre l’opposition armée. Cette prise de position officielle est dans la continuité de résolutions antérieures qui ont légitimé l’agression de l’Irak, de la Lybie, du Liban et de la Palestine. Elle vient confirmer la mainmise des réactionnaires sur les décisions de la Ligue et l’inefficacité des diverses organisations arabes pour assurer la sécurité nationale et faire face aux agressions.

• Il salue le rôle des forces internationales amies opposées à cette agression. Il rend hommage aux forces populaires mobilisées pour la paix dans le monde et qui, en ces moments où nous nous trouvons à un tournant décisif de notre Histoire, appellent à refuser la logique de la guerre et le recours à la force. Il se joint au vaste mouvement de manifestations pacifiques et de pétitions de la plupart des grandes villes arabes, jusqu’au rejet total de la mise à exécution de cette injuste agression.

Vive la Syrie libre et indépendante. Vive la Palestine. Et puisse la nation arabe sortir victorieuse de cette épreuve !
Secrétariat général du Congrès national arabe
30/08/2013
Texte traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal
Note : [*]Le Congrès national arabe ou le « Congrès panarabe »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Congr%C3%A8s_nationaliste_arabe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire