lundi 26 août 2013

Révélation de Foreign Policy : Washington a aidé le régime Saddam dans l'attaque chimique contre l’Iran

Les responsables de renseignements américains ont informé les Irakiens du lieu de pénétration des forces iraniennes alors qu’ils savaient bel et bien que Saddam entendaient les attaquer par des armements chimiques dont le gaz Sarin. Des images et des cartes du trajet de l’avancement et de la progression des forces iraniennes, du lieu du déploiement des installations de logistiques et d’équipements militaires et tous les détails sur les systèmes de défense, comptaient parmi les informations et renseignements mis à la disposition des Irakiens par les Etats-Unis, aidant ce régime à mener quatre attaques chimiques, utilisant les gaz Sarin et moutarde. Foreign Policy affirme que ces attaques contribuaient au changement de l’équilibre de la guerre et obliger l’Iran à se mettre à la table de négociation. C’étaient d’ailleurs les dernières attaques de la série d’attaques chimiques dont le gouvernement Reagan était informé et qu’il a refusé de révéler. Il est vrai que les responsables américains ont toujours démenti leur satisfaction des attaques chimiques de l’Irak contre l’Iran et ont toujours prétendu que Saddam ne leur jamais dit son intention d’utiliser de ces armements !! Le colonel en retraite de la Force aérienne américaine, Rick Francona, attaché militaire américain à Bagdad, à l’époque (en 1988) présente, pourtant, une image tout à fait différente de l’affaire : « Les Irakiens ne nous ont jamais dit vouloir utiliser du gaz Sarin. Ce n’était pas nécessaire ! Nous ne le savions, déjà, nous-mêmes !! »

Le même gouvernement, qui croyait, à cette époque, à l’usage des armements chimiques pour mettre fin à une guerre, en l’occurrence Iran/Irak, et qui avait opté pour l’inertie devant les attaques chimiques et les crimes de Saddam, se dit, aujourd’hui, défenseurs des droits des Syriens face au gouvernement de Bachar al-Assad, face auquel, il n’y a d’autre option que l'intervention militaire !
IRIB- Les documents confidentiels de la CIA dévoilent, selon le rapport exclusif de Foreign Policy, que les Etats-Unis étaient au courant de l’usage par Saddam des gaz chimiques... à l’encontre des Iraniens et qu’ils l’aidaient, en lui fournissant des images et photos satellites. Dans une analyse de l’option militaire américaine contre la Syrie, Foreign Policy a écrit : « Le gouvernement américain peut parler aujourd'hui avec sang-froid , d’une option militaire contre le gouvernement syrien, comme une réponse à la présumée attaque chimique, menée par ce gouvernement dans la banlieue de Damas, ce n’était pas toutefois le cas pour la précédente génération lorsque les organes militaires et de renseignements restaient silencieux, étant même complices du régime de Saddam, dans les attaques chimiques contre les peuples iranien et irakien. » Pour le rappel, dans les derniers jours de la guerre Iran/Irak en 1988, les Etats-Unis s’en étaient rendus compte, via des photos satellites, de ce que l’Iran était en train d’arriver à ouvrir un grand canal et passage parmi les lignes défensives de l’Irak et parvenir à un acquis stratégique.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire