lundi 8 juillet 2013

VIDEO. Le "printemps arabe" est une escroquerie et Bachar al-Assad gagnera


Bachar al-Assad
Bachar al-Assad
Comme nous l’avons dit et redit, le soi-disant "printemps arabe" est une vaste fumisterie. Les faits sont entrain de nous donner raison. C’est, en réalité, une nouvelle forme de colonialisme érigée de façon frauduleuse, cynisme et surtout, avec l’appui de dirigeants arabes esclaves qui ont donné leur âme au diable.
Le cas égyptien est révélateur. L’islam politique n’existe pas. Ils l’ont inventé pour mieux combattre l’islam. Pas besoin de revenir sur le cas libyen. Aujourd’hui, l’acharnement avec lequel ils se jettent à bras raccourcis sur le président Bachar al-Assad participe du cynisme avec lequel, sous prétexte de la démocratie et d’accusation galvaudée de dictature, l’Occident veut se débarasser de ses djihadistes.
Une autre explication serait que, en installant des régimes obscurantistes sur le socle islamiste et baptisés sur les fonts baptismaux d’Allah et dits démocratiques, l’Occident serait désormais épargné par les attentats et autre cohorte d’actes barbares. Hélas, le peuple égyptien a pris de vitesse l’Occident en renversant le régime de Mohamed Morsi, une caricature de l’islam politique.
Deux ans après, les mêmes dictateurs qui se permettent de vouloir remplacer le Gouvernement syrien, ne s’appuyant sur rien- enfin sur la dictature-, oublient volontairement la force du peuple syrien et de son armée. Une armée arabe syrienne composée en majorité de soldats sunnites, nous ne le dirons jamais assez puisque ces mythomanes laissent croire que le président Assad crée une guerre confessionnelle. Ils ont voulu la créer en exacerbant l’appartenance religieuse du raïs syrien, sans succès.
Le peuple syrien aime son président et son armée aussi. Que faire face à l’évidence ? Raconter des bobards sans fin. C’est ainsi que, certains osent l’impensable en affirmant même que le Front al-Nosra est une création du président Bachar al-Assad. Si, si. Les arabes qui acceptent ces printemps ne sont que des esclaves, asservis par l’argent de l’Arabie saoudite et du Qatar, cachés derrière un souhait de liberté. Du bluff.
Souvenez-vous, le 31 octobre 2012, nous diffusions une brêve intitulée "George Galloway : "Bachar al-Assad va gagner la guerre" que nous vous reproduisons in extenso:
BRÈVE - Lors d’une rencontre avec l’ancien président libanais Lahoud Emil mardi à Beyrouth, George Galloway le député britannique a souligné que les dirigeants syriens triompheront. Le parlementaire britannique a affirmé que la guerre globale menée actuellement contre la Syrie est similaire à celle menée contre l’Egypte en 1956. Selon lui, il n’y a pas de doute possible, Bachar al-Assad sera le grand vainqueur de cette mascarade contre la Syrie.
Il s’est dit confiant que la Syrie entière sera victorieuse de ce conflit préfabriqué, sous la direction du président Bachar al-Assad.  Cette victoire, dit-il, sera semblable au triomphe tardif de Jamal Abdel Nasser l’Égyptien. Il a souligné la nécessité de suivre le plan initié par l’ancien envoyé de l’ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan. Elle portera des fruits mais, il faut que les pays occidentaux cessent de fournir un soutien militaire à l’opposition.

George Galloway clashant un journaliste islamiste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire