lundi 1 juillet 2013

L’armée libanaise arrête un meurtrier, les salafistes brûlent Tripoli


Des Tripolitains sont descendus dans la rue pour protester contre l’arrestation de Ghali Hedara par le département des renseignements de l’armée libanaise.
L’arrestation de Ghali Hedara survient suite à la publication d’une vidéo montrant ce dernier en train de vanter le meurtre de deux soldats de l’armée libanaise lors des derniers incidents à Saida.
   Le département des renseignements de l’armée a arrêté
Hedara il y a quelques jours à Jounieh (nord). Selon une source sécuritaire s’exprimant au site arabi-press, les personnes arrêtées ainsi que certains jeunes de Tripoli comme « Chadi M. », « Adnane A. » ont transporté
ces dernières semaines des armes et des munitions à la ville d’Abra.
Les protestataires ont commencé à dresser une tente à la
place Nour à Tripoli pour faire pression sur les services de sécurité afin de relâcher Hedara. 
Selon des informations de presse, des accrochages ont éclaté entre l’armée et un groupe de miliciens appartenant à Zyad Allouka qui tentait de bloquer la route au rond-point Assalam (la paix), faisant un nombre
de blessés.
 Par ailleurs, un groupe armé a lancé deux bombes dans la place annnour, et un
convoi d’hommes armés à bord de motos a ouvert le feu dans la rue du sérail et s'est dirigé vers la même place précitée.
D’autres bombes artisanales ont été lancées aux alentours du Sérail de Tripoli.
Le correspondant de l’agence de presse Asia a rapporté qu’un nombre de roquettes RPG a été lancé sans faire de victimes, et que de tirs de feu nourris ont été entendus à Abou Samra, Chaarani, Tabbaneh, place Abou Ali et Qebbah.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire