lundi 15 juillet 2013

GAZ SARIN. Syrie : la mauvaise foi et la colère américaine après l’annonce russe

Obama and Putin at the G8 summit.

Alors que la Russie dit avoir les preuves que les terroristes qui sévissent en Syrie usent du gaz sarin, les Etats-Unis s’énervent et rejettent tout de go, ces dernières, sans même les avoir vu. Ceci est la preuve que leur parti pris univoque est clownesque. Le soutien principal de cette bande de renégats et d’assassins qui ont utilisé du gaz sarin lors de combats, le 19 mars près d’Alep, à Khan Al-Assal -nous l’affirmions par ailleurs-, voit peu à peu ses plans diaboliques battre de l’aile.

Ce que Carla Del Ponte avait dit, était vrai. L’ambassadeur russe auprès de l’ONU, M. Vitali Tchourkine, ne parle pas en l’air, ou avec les journalistes du journal propagandiste Le Monde, pour apporter les preuves de ses dires. En effet, des experts russes ont recueilli des échantillons sur le site de l’attaque, à Khan Al-Assal, et les preuves ont été transmises au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, dans un document de 80 pages environ. Est-ce que la France a fait cette démarche ? Non.
La France, avec ses « preuves », n’a transmis l’ensemble de ses résultats qu’aux Etats-Unis ? Pourquoi ? Simplement parce que les Américains ne feront pas une contre-expertise qui révélera le pot aux roses. Or, Moscou déclare qu’il enverra ces preuves aux pays occidentaux (Etats-Unis, France, Royaume-Uni), qui ont de leur côté accusé l’armée syrienne d’avoir eu recours à plusieurs reprises à des armes chimiques contre les terroristes, sans pour autant apporter des preuves factuelles, jouant un sempiternel entre-soi ridicule et pesant.
Les pays occidentaux sont à l’origine du drame que vivent les Syriens. Figurez-vous que ces gens n’ont qu’une chanson à la bouche depuis deux ans : « Bachr al-Assad doit partir » !, comme si ce slogan pouvait régler la crise. Ils n’ont jamais tendu la main au Gouvernement syrien. Or, Moscou, plusieurs fois, a invité les deux camps à la modération. Après l’élection du nouveau chef de la coalition de l’opposition, Moscou a encore demandé à rencontrer ce dernier. C’est bien la preuve que Moscou recherche la paix contrairement aux autres…
L’Occident n’a qu’un seul but, exacerber les rivalités religieuses entre sunnites et chiites, affaiblir la Syrie, se débarrasser de ses propres djihadistes et de permettre que les arabes s’entre-tuent entre eux. Demain, sans doute, ça va être le tour de l’Afrique noire…

Source: http://allainjules.com/2013/07/10/gaz-sarin-syrie-la-mauvaise-foi-et-la-colere-americaine-apres-lannonce-russe/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire