mardi 9 juillet 2013

Explosion dans la banlieue Sud de Beyrouth

Explosion dans la banlieue Sud de Beyrouth
Une explosion a visé ce mardi matin (vers 11h00 locale) Bir elAbed, une région densément peuplée dans la banlieue sud de Beyrouth.
Selon le correspondant d'alManar sur place, 18 personnes ont été blessées, et il n'y a pas eu de victimes. La Croix rouge a avancé le chiffre de 38 blessés, dont 5 enfants, la plupart sont légèrement atteints. 30 blessés soignés à l'hôpital Bahmane l'ont déjà quitté.
Daprès des sources militaires, l'explosion a été provoquée par une voiture piégée de type Rapid garée dans le parking d'un supermarché, et a causé un cratère de 2m de profondeur.
Sept voitures proches ont été complètement calcinées et 20 autres endommagées. Une colonne de fumée noire s'élevait dans le ciel.
 Les ambulances ont évacué les blessés. Les maisons avoisinantes ont été endommagées, les vitres cassées, tandis que les habitants des immeubles proches ont été évacués.

Immédiatement l'armée libanaise a imposé un siège autour du lieu de l'attentat pour entamer les enquêtes.
Le directeur général par intérim des forces de sécurité intérieure le colonel Ibrahim Basbous s'est rendu sur le lieu de l'attaque.
Réactions politiques:
S'exprimant sur l'incident, le chef de l'Etat Michel Souleiman a dit que "le retour à ces actes condamnables nous rappellent des pages sombres vécues par les Libanais".
Le ministre de l'intérieur Marwan Charbel a condamné cet attentat "criminel" qui a pour objectif de créer la division et de saboter la sécurité du pays.
Présent sur place, le député du Hezbollah Ali Ammar a qualifié l'attentat d'odieux, affirmant que les empreintes d'Israël sont claires et accusant certaines parties libanaises de mener une campagne politique sans cesse contre la résistance qui consitue un facteur de force pour le pays.
Le chef du courant du Futur Saad Hariri a condamné l'attentat et a appelé à "retourner à l'entente nationale et à écarter le Liban" des événements en cours dans la région.
Bassam elDada, dirigeant dans l’armée syrienne libre (ASL), a dit au site d’information libanais elnashra qu’une brigade de l’ASL a commis l’attaque dans la banlieue Sud de Beyrouth. Selon lui, « l’explosion a visé un convoi d’un dirigeant du Hezbollah qui serait celui du secrétaire général du parti Sayed Hassan Nasrallah » !

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=119899&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1


Source: Spécial notre site
09-07-2013 - 11:59 Dernière mise à jour 09-07-2013 - 13:35 | 674 vus

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire