lundi 1 juillet 2013

Egypte: l’armée appuie les revendications du peuple, les anti-Morsi exultent


  
 L'armée égyptienne
a prévenu lundi qu'elle interviendrait si les revendications du peuple
n'étaient pas satisfaites dans les prochaines 48 heures, au lendemain de
manifestations massives pour le départ du président Mohamed Morsi.
Cette annonce a été accueillie par une explosion de joie
des manifestants anti-Morsi rassemblés place Tahrir au Caire, qui estiment que
l'armée pousse ainsi le président vers la sortie.
   Dans un message
lu à la télévision, le commandement militaire a "réitéré sa demande pour
que les revendications du peuple soient satisfaites" et a "donné (à
toutes les parties) 48 heures, comme dernière chance de prendre leurs responsabilités
face aux circonstances historiques auxquelles le pays fait face".
   "Si les
revendications du peuple ne sont pas satisfaites durant cette période, (les
forces armées) annonceront une feuille de route et des mesures pour superviser
leur mise en oeuvre", selon cette déclaration.
   "Morsi
n'est plus notre président, Sissi avec nous", ont scandé les manifestants,
en référence au général Abdel Fattah al-Sissi, chef de l'armée et ministre de
la Défense, dont la photo est apparue à l'écran pendant la lecture de la
déclaration.
 Le mouvement Tamarrod (rébellion en arabe), à l'origine de manifestations
monstre de dimanche, a estimé que "l'armée s'est rangée au côté du peuple".
 Les Frères musulmans, la formation d'où vient Morsi, se sont contentés de
déclarer qu'ils "étudiaient" la déclaration militaire.
   Quatre membres du gouvernement ont quant à eux présenté leur démission,
accroissant l'isolement de Morsi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire