lundi 1 juillet 2013

Deux corps calcinés, seraient-ils ceux d’elAssir et de Fadl Chaker?


 
Le commissaire du gouvernement auprès de la Cour militaire le juge Saqr Saqr continue de superviser les enquêtes préliminaires menées par la Direction du renseignement
de l'armée libanaise sur les incidents d’Abra. Ce lundi, il a ordonné la mise
en liberté de neuf personnes détenues, qui étaient toujours sous enquête.
Trente autres personnes restent toujours détenues pour interrogatoire.

Par ailleurs, le sort du cheikh Ahmad elAssir demeure inconnu. Aucun indice ne
montre que ce dernier ait été tué dans les affrontements meurtriers à Abra ni
qu’il ait fui vers une destination quelconque. Toutefois, l’un des services de
sécurité adopte de plus en plus l’hypothèse de la fuite d’alAssir vers le camp
de réfugiés palestiniens à Ein elHelwé.
Mais les
forces palestiniennes rejettent cette idée, et confirment que le camp des
réfugiés ne sera en aucun cas impliqué dans l’affaire d’Ahmad elAssir.
Une autre
hypothèse gagne encore de terrain. Celle de la mort d’elAssir dans les combats
à Saida. Cette idée est renforcée par la présence de deux corps calcinés à l’hôpital
Qassab à Saida. Ces deux corps sont inidentifiables. Pour cette raison, les services
sécuritaires et judiciaires concernés ont décidé de faire des tests d’ADN sur
les deux corps et des membres de la famille d’elAssir et de Fadl Chaker. La mère
d’elAssir et le frère de Chaker se sont effectivement présentés pour faire les
tests demandés.

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=118820&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire