samedi 13 juillet 2013

Au 7ème anniversaire de la guerre de juillet, la résistance face aux mêmes défis


Ce vendredi 12 juillet 2013 coïncide avec le 7ème anniversaire de la guerre israélienne lancée contre le Liban et qui a duré 33 jours.
L’objectif primordial de cette offensive internationale était de mettre fin à la résistance et à l’équation armée-peuple-résistance. Mais ce trio a fait preuve d’une ténacité inouïe et a pu réaliser une victoire inégalée dans l’histoire du conflit avec Israël.
Le souvenir de cette guerre survient cette année alors que la situation au Liban semble plus tendue que jamais :
- La classe politique libanaise est occupée par l’approfondissement de la division interne.
- L’ennemi sioniste multiplie ses manœuvres militaires pour protéger son front interne ou pour s’apprêter à une nouvelle offensive.
- La discorde confessionnelle menace l’existence du Liban, et les prémices de cette discorde se voient de plus en plus clairement à travers les campagnes politiques et les assauts militaires contre l’armée libanaise, l’incitation aigue à la fitna confessionnelle, et les attentats contre la résistance.
Au sujet des attentats contre la résistance, les enquêtes se poursuivent pour tenter d’élucider les dessous de l’explosion survenue mardi à Bir elAbed dans la banlieue Sud de Beyrouth.
Citées par le quotidien libanais Assafir, des sources sécuritaires évoquent des informations préliminaires sur une femme blonde qui aurait garé la voiture contenant des explosifs dans le parking du supermarché visé. Ces sources indiquent que l’intensité de l’explosion dépasse de loin les 35 kg de matières explosives et que le souffle de l’explosion était vertical et non horizontal.
Il est clair donc, selon les enquêtes, que l’objectif de l’explosion était de faire le plus grand nombre possible de victimes, mais la miséricorde divine a empêché un massacre dans cette région densément peuplée de la banlieue Sud de Beyrouth.

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=120429

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire