dimanche 23 juin 2013

Syrie : Le cheikh salafiste Mohamed al-Arifi appelle au « djihad » avant d’aller en vacances à Londres !


Cheikh Mohamed al-Arifi, prédicateur salafiste saoudien.Cheikh Mohamed al-Arifi, prédicateur salafiste saoudien.Syrie : Le cheikh salafiste Mohamed al-Arifi appelle au « djihad » avant d’aller en vacances à Londres !
De vives critiques peuvent être lues sur Twitter et dans les journaux saoudiens, à l’encontre du célèbre prédicateur salafiste saoudien Mohamed al-Arifi qui, après avoir lancé son appel aux jeunes d’aller combattre en Syrie, s’envole pour Londres.
Le quotidien saoudien Okaz a baptisé al-Arifi, « cheikh des moudjahidines à Piccadilly », l’une des artères de Londres. A la dernière page du journal, il est écrit : « Le cheikh des moudjahidines a déclaré le Djihad. Les cris des fidèles se sont élevés, répondant positivement à son appel. A la grande surprise de tous, le cheikh réserve en première classe pour passer l’été à Londres […] Du point de vue militaire, le cheikh possède cinq millions d’adeptes qui suivent quotidiennement Twitter. […] Le commandant des jeunes se trouve dans la capitale du brouillard, allongé sur le lit de l’un des plus luxueux hôtels de Londres, pendant que des centaines de jeunes, partis en Orient, meurent chaque jour, suite à son appel retentissant »…
Dans le quotidien saoudien Dammam, on pouvait lire : « L’homme n’a jamais dit qu’il vivait dans l’austérité […]Laissez-le tranquille et allez au djihad auquel il vous a appelé et cessez de le pourchasser, pauvre Arifi ! »
Un Tweetteur a souhaité que l’on dépose plainte contre al-Arifi tant qu’il se trouvait à Londres. De son côté, al-Arifi a prétendu avoir visité des sociétés islamiques pour ensuite diffuser leurs programmes sur la chaîne internationale Iqraa ; il affirme s’être rendu à la plus importante chaîne islamique anglophone pour se mettre d’accord sur la façon de couvrir les événements en Syrie…
Ils sont de plus en plus nombreux comme al-Arifi à faire le jeu du sionisme. Ils complotent contre la Syrie et manipulent les plus faibles d’entre les musulmans, notamment les jeunes, en leur faisant miroiter le « djihad » et les poussent à assassiner d’autres musulmans, leurs frères !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire