dimanche 2 juin 2013

Otan : 70% des Syriens soutiennent Assad

Après deux ans de guerre civile, le soutien pour le régime syrien du président Bachar al-Assad a fortement augmenté.
Manifestation de soutien au président syrienLe constat revient à l'OTAN qui s’est basé sur des données recueillies par des militants et des organisations parrainés par l’occident, et selon lesquels la majorité des Syriens sont alarmés par la confiscation de la révolte par la nébuleuse d’Al-Qaïda et préfère revenir à Assad.
"Les gens en ont marre de la guerre et déteste les djihadistes bien plus qu’Assad", signale une source occidentale, rapportée par le quotidien américain The Herald Tribune.  Et d’ajouter : "Assad est en passe de gagner la guerre parce que les gens coopèrent avec lui contre les rebelles".
Ces révélations rejoignent les propos du président syrien exprimés dernièrement lors d’une interview pour notre chaine AlManar. Interrogé sur les raisons du renversement de la donne militaire à l’avantage de l’armée régulière ces derniers temps, il a répondu : «  ... l’environnement qui soutenait les rebelles s’est bouleversé. ... Certains Syriens pensaient qu’il s’agissait d’une révolution contre certains aspects négatifs qui sévissaient.... Depuis, de nombreux miliciens ont quitté les rangs des groupuscules et ont repris leur vie normale ».   
Dans les détails, rapporte le journal américain, les données relayées à l'OTAN au cours du dernier mois font état de 70% des Syriens qui soutiennent le régime Assad, alors que 20% d’entre eux ont été jugés neutres, tandis que seulement les 10%  restants ont exprimé leur soutien aux rebelles.
Des militaires humiliés avant d'être tuésCes données proviennent d'un éventail d'activistes et des organisations indépendantes qui travaillent en Syrie, en particulier dans les efforts de secours.
Les données ont été transmises à l'OTAN dont les membres sont divisés sur l’intervention en Syrie...
Selon la source occidentale, un rapport de l'OTAN avait auparavant constaté que les Syriens, particulièrement de la communauté sunnite ont subi un changement radical les derniers six mois.
"Les sunnites n'aiment pas Assad, mais la grande majorité de cette communauté se retire de la révolte", poursuit la source, avant de conclure : « Ce qui reste ce sont des combattants étrangers parrainés par le Qatar et l'Arabie saoudite. Ils sont considérés par les sunnites comme bien pires qu’Assad ».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire