samedi 22 juin 2013

Moscou propose à Téhéran des missiles Antey-2500 au lieu des S-300


Antey-2500 Moscou est prêt à livrer à Téhéran des systèmes de missiles sol-air Antey-2500 afin de régler le différend autour du contrat sur la livraison de systèmes S-300, rapporte samedi le quotidien russe Kommersant.
"Il s'agit de possibles livraisons de systèmes Antey-2500 à Téhéran. Ils constituent la version modifiée du système S-300B développé à l'époque pour les forces terrestres", a indiqué le journal citant des sources proches du dossier.
En 2007, la Russie a signé un contrat d'environ 800 millions de dollars avec l'Iran sur la livraison de cinq unités complètes de missiles sol-air S-300.
En 2010, Moscou a rompu le contrat en application de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu interdisant la livraison d'armes conventionnelles à Téhéran.
Le ministère iranien de la Défense a porté plainte auprès de la Cour internationale d'arbitrage de Genève contre l'exportateur d'armes russe Rosoboronexport.
La République islamique cherche à obtenir 4 milliards USD de réparations. Selon les médias, Téhéran est prêt à retirer sa plainte si Moscou honore le contrat.
Le directeur du holding russe de hautes technologies Rostec Sergueï Tchemezov a déclaré fin mai que la Russie avait peu de chances de gagner le procès et que Moscou cherchait à régler l'affaire à l'amiable, mais "en vain".

Auparavant, Moscou a proposé de livrer à l'Iran des missiles sol-air Tor à la place des S-300. Téhéran a alors rejeté cette proposition, arguant que les missiles Tor ne convenaient pas au système de défense iranien.
Le système Antey-2500 est quant à lui capable de détruire des avions et des missiles balistiques de moyenne portée à une distance de 350 kilomètres.

Source: Ria Novosti

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire