lundi 24 juin 2013

Le Sida est-il inventé par l'Oligarchie pour "tuer" la sexualité et "légitimer l'idéologie du couple" ?

Réponse (à Frédéric Phonsavanh Mariez qui a posté sur son facebook : Le SIDA est la shoahnanas du tiers monde (...) Très important dans la lutte matricienne. Parce que le SIDA tue la sexualité et légitime l'idéologie du couple.)

Frédéric Phonsavanh Mariez, Bonjour. Le sida n'a jamais "tué" la sexualité puisqu'il est apparu dans les années 70-80 et que c'est justement à ce moment là que la sexualité s'est "libérée". De plus, votre thèse ne tient pas car même s'il est vrai que l'existence du virus n'est pas prouvée, la baisse de globules blancs (défenses immunitaires), et les maladies dont meurent les personnes atteintes sont bien réelles. La "Matrice" ne cherche pas non plus à légitimer l'idéologie du couple par le Sida et pour preuve, depuis les années 70 le taux de divorce ne cesse d'augmenter, les gens se marient de plus en plus tard, ont des relations sexuelles de plus en plus tôt et les pratiques sexuelles dites "non-traditionnelles" (homosexualité, en groupe, porno etc...) ne cessent d'augmenter.De plus, l'oligarchie finance les association libertaires (LGBT, Ni putes ni soumises etc...) et étrangle les idéologies réfractaires à la libération sexuelle (religion, réaction, modèle patriarcal etc...). Donc votre thèse ne tient pas...
Par contre, concernant l'absence de preuves concernant l'existence du HIV...
La vérité c'est qu'après la libération sexuelle des années 70, il y a eu un grand nombre de morts dus aux maladies sexuellement transmissibles (et consommation de drogues). Pour continuer dans cette belle voix (voulue par l'oligarchie mondialiste), il fallait persuader les gens que cette augmentation du nombre de morts n'était pas due à la dépravation des moeurs mais à un simple virus. Ils ont donc rassemblé des centaines d'anciennes maladies, maintenant référencées sous l'étiquette "SIDA" (siphilis, hépatites etc...) pour déculpabiliser les gens et les inciter à continuer dans leur débauche sexuelle (et autre)... et casser le coupe, la structure familiale et les bases d'une société équilibrée (c'est à dire une société ou n'importe qui ne fornique pas avec la femme, fille, mère, soeur ou collègue de son voisin... voire avec le voisin lui-même...).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire