jeudi 13 juin 2013

Le Hezbollah a été le dernier à participer à la guerre en Syrie


L’ancien député de Zahlé pour le Courant patriotique libre, Salim Aoun, a rejeté les accusations portées contre le Hezbollah, lui faisant assumer la responsabilité de la situation actuelle au Liban.
«Qu’ils se souviennent que le Hezbollah a été le dernier à participer aux combats en Syrie et qu’il a tenté, pendant des mois, de jouer le rôle de médiateur entre les protagonistes syriens», a-t-il dit.
Avant d’ajouter: «Si le Hezbollah était intervenu pour appuyer l’opposition face au régime, ses détracteurs auraient-ils provoqué le même tollé? 83 Etats interviennent en Syrie aujourd’hui et des combattants de 29 nationalités différentes participent aux combats depuis deux ans. Le Hezbollah, qui a pris part aux combats à partir de la seconde moitié de la deuxième année, devient-il, pour autant, responsable de tout ce qui s’est passé auparavant? Si le Hezbollah n’avait pas affronté le danger takfiriste, les coupeurs de têtes et les dévoreurs de coeurs en Syrie seraient venus au Liban. Le Hezbollah a lancé une opération préventive en Syrie. Il était confronté à deux choix, le mauvais et le pire, il a choisi le premier. Le Hezbollah a eu raison de transporter le conflit en Syrie et sa détermination à ce qu’il reste confiné au territoire syrien sert les intérêts supérieurs du Liban».


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire