dimanche 2 juin 2013

Combats entre Hezbollah et Nosra à la Békaa: des dizaines de miliciens tués

Pour la première fois, des combats ont opposé des miliciens syriens à des combattants du Hezbollah dans la vallée de la Békaa à l’est du Liban, dans la nuit de samedi à dimanche.
Selon la télévision arabophone AlMayadeen, 17 miliciens du front al-Nosra d’Al-Qaïda ont péri, alors que le site d’information Beyrouth Aujourd’hui assure que le nombre des tués dans les rangs des assaillants s’élève à 30, (dont des éléments de la milice de l’Armée syrienne libre). Alors que celui des blessés est de l’ordre de 100.
Dans les rangs du Hezbollah, il est question d’un martyr et de 4 blessés.
Un ultimatum du front Al-Nosra dans lequel il menace de frapper violemment au Liban,dans les régions frontalières, dans la Békaa et dans la banlieue-sud
AlMayadeen indique que les miliciens tentaient d’installer un lance-roquettes pour pilonner des régions libanaises lorsqu’ils ont fait l’objet d’une attaque du Hezbollah. Ces derniers temps, la région du Hermel fait l’objet de tirs de roquettes quotidiennement.
Par ailleurs, il est également question d’une tentative d’infiltration de miliciens du front al-Nosra avortée à partir de la région de Serghaya. Selon le site d’information Arabi-Press, les miliciens sont tombés dans uDes miliciens de Qousseir se targuant d'avoir tué un combattant du Hezbollahne embuscade des résistants du Hezbollah et des dizaines d’entre eux ont succombé. Leur chiffre serait 50 et 60 selon AlMayadeen. Ils tentaient à travers cette région située aux confins avec la ville syrienne Zabadané, au nord de Damas, de faire passer leurs blessés.
Avancée de l'armée syrienne
Des soldats syriens à QousseirEn Syrie, l’armée syrienne régulière est parvenue à maitriser la route stratégique reliant Damas, à Homs, en passant par Harasta.
Selon l’AFP, 28 rebelles avaient été tués samedi dans le nord de la province de Homs, dans les vergers du village de Kafarnane, où résident une majorité alaouite".
D'après l’Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), instance de l’insurrection syrienne soutenue par les Occidentaux, ce village "est  assiégé depuis quelque temps par les rebelles qui ont tenté hier soir d'y avancer". Kafarnane est situé entre la ville de Talbissé contrôlée par les insurgés et encerclée par l'armée, et la région de Houla, également en grande partie aux mains des rebelles. Quant au site Arabi-Press, il évoque la mort de 140 miliciens.
  
Toujours selon l’OSDH, au moins six soldats ont trouvé la mort lors d'une attaque rebelle contre un barrage militaire à la périphérie de Talbissé.
   "En ouvrant un nouveau front dans le nord de la province de Homs, les rebelles chercheraient à alléger la pression sur la ville dedes miliciens à Qousseir Qousseir", située dans le sud de la province de Homs, a estimé M. Abdel Rahmane.
  
 "Le régime continue de dépêcher des renforts à Qousseir" où se poursuivent les combats entre l'armée syrienne épaulée par le Hezbollah libanais et les rebelles qui sont retranchés surtout dans le nord de cette ville, a-t-il ajouté.
Des miliciens de Tawhid, d'AlepVendredi, 11 miliciens de la milice aleppine Tawhid qui venaient d’arriver à Qoussier ont péri dans une embuscade de l’armée gouvernementale.
Concernant toujours Qousseir, le bureau médiatique du cheikh salafiste libanais de Tripoli, Salem Rafei a annoncé la mort de l’un de ses miliciens, originaire du nord du Liban et qui a péri en combattants dans les rangs des miliciens. C’est le deuxième partisan de ce cheikh dont la mort a été annoncée ces derniers jours.
Bataille de Dabaa  
  
Parallèlement, l’armée régulière poursuit son avancée dans la région d’al-Dabaa. Après avoir libéré son aéroport, les combats se focalisent au sud de cette localité.  Selon l’OSDH, « les avions du régime ont mené des raids sur Qousseir et la périphérie du village voisin d'Al-Dabaa, pilonnée par l'armée ». Une centaine de miliciens, la plupart des étrangères ont succombé, selon Arabi-Press.
  
Damas: l'entourage de l'aéroport en passe d'être sécurisé
 Du côté de la capitale syrienne, les forces gouvernementales sont parvenues samedi à sécuriser trois villages situés dans les périphéries de l’aéroport international de Damas. La correspondante d’alMayadeen estime qu’elles sont en passe de contrôler la totalité de cette région.
La peur d'un massacre en prison 
Prison d'AlepA Alep, le sort de la prison central assiégée par les rebelles depuis près de deux mois est à craindre. Le journal AlWatan y prévoit un massacre imputable après aux autorités, dans le but d’entraver la conférence de Genève. Dans la nuit de samedi à dimanche, les insurgés ont tenté d’y mettre le feu.
Des armes américaines en Syrie
Des antichars américains de type M-40 calibre 106 ont été vus en Syrie entre les mains des insurgés, a révélé le journal américainWIRED, qui a dit tenir cette information d'une vidéoamateur diffusée le mois de février dernier sur la Toile.
Elle montrait des miliciens qui l’ont utilisé dans la région de Kfarnaboudé, au nord de la province de Hama. Ce qui permet de deviner que cet armement se trouve en Syrie depuis quelques mois. Selon Wired, cet armement utilisé par l’armée américaine a été largement utilisé par les alliés des Américains, et a joué un rôle important en Afghanistan et en Libye. Alors que pour Syria Truth, ce genre d’armement ne peut être exporté à une partie tierce sans un feu vert de la part du Pentagone.
Et des moudjahidines khalk iraniens aussi 
Pour sa part, le journal français le Figaro a révélé la présence de miliciens iraniens de l’organisation terroriste Moudjahidine Khalk dans les rangs des insurgés en Syrie. A la foi d’un parlementaire européen en contact avec l’insurrection en Syrie, deux d’entre eux ont été tués depuis un mois à Idleb, dans l’ouest de la Syrie.
La participation des éléments de cette organisation ne constitue pas une surprise : un article publié sur notre site avait signalé depuis le 5-10-2012 leur disposition à rejoindre les rangs de l’ASL .      

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire