samedi 8 juin 2013

Anecdotes de Qousseir

Alors que le complot international tramé contre la Syrie et l’axe de la résistance a subi dernièrement un grand revers avec la défaite des milices armées dans la ville de Qousseir, certains internautes ont choisi de s’exprimer d’une façon sarcastique sur les faits marquants de cette guerre.

C’est surtout la présence en masse des groupes salafistes importés de pays lointains qui a été le plus choquant surtout que leur idéologie est totalement étrangère à la culture et aux croyances locales.

Ces takfiris prétendent par exemple que celui qui tue un musulman chiite ou même un sunnite modéré aura l’honneur de déjeuner avec le prophète Mohammad (P).

Partant de là, plusieurs anecdotes ont circulé sur les téléphones portables ou encore sur les réseaux sociaux.

" Un takfiri est venu implorer un soldat syrien de le tuer à 14h00 pour pouvoir déjeuner avec le prophète. Mais le soldat a choisi de le tuer à 16h00 pour qu’il fasse la vaisselle !"

Quant à la fameuse promesse  faite aux insurgés qui se font exploser contre les « apostats »  et selon laquelle ils épouseront les sirènes du paradis une fois morts, celle-ci a laissé couler beaucoup d’encre. Parmi les anecdotes qu’on raconte, celle qui avance la première raison de la défaite des insurgés à Qousseir : « Les salafistes ont été vaincus parce que les sirènes se sont avérées être des agents chez les services de renseignements syriens » !

Rien n’est plus risible que la position d’Ahmad elAssir, ce cheikh salafiste de Saida qui a tant promis les « combattants » à Qousseir de leur prêter main forte aux combats , mais qui n’a jamais mis à exécution ses promesses.
Dans cette caricature, on le voit tenir un papier dans la main, sur lequel est écrit : « Chers combattants à Qousseir, j’ai réparé ma bicyclette ce matin et j’étais sur le point de partir chez vous. Mais vu que la bataille a pris fin, j’ai renoncé à ma décision de venir. Mon cœur est avec vous » !

Toutefois, les takfiris ne sont pas les seuls à mener la guerre contre la Syrie. Les médias et les pays qui financent les groupes armés jouent un rôle majeur dans l’exacerbation  de cette guerre et l’alimentation des divisions confessionnelles, assimilées dans cette photo à un grand chien qui veut entrer au monde arabo-islamique par la porte du « printemps arabe » pour ravager les pays de la région.

Le rôle de la chaine qatarie alJazeera par exemple dans l’alimentation des haines et l’incitation aux combats est nettement visible dans cette caricature où l'animateur ( Fayçal Kassem) d’un talk-show incite l’un des invités à réagir aux insultes de l‘autre : « Il dit que tu es ridicule, vil, dépravé…que tu ressembles plutôt à un âne dans une tenue vestimentaire, ce n’est pas moi qui le dit, c’est mon invité. Bon, montre-nous ta force, comment tu vas riposter. Défends-toi frère », lance le présentateur à son invité en colère.

Et face à l’exploitation des pays du Golfe et de la Turquie de la situation en Syrie, une exploitation qui provoque une effusion  du sang de plus en plus aigue dans le pays, on voit le président syrien Bachar elAssad interroger le Premier ministre turc Recep Tayeb Erdogan sur ce qu’il a fait en Syrie.

« Te rappelles-tu de ce que tu as fait en Syrie ? lance Assad à Erdogan, dont le pays connait des manifestations populaires quotidiennes monstres contre sa politique. « Bon, je suis désolé », réplique Erdogan, regrettant son implication dans le complot contre son voisin syrien et qui s’est retourné en fin de compte contre lui !

Au sujet des manifestations turques, une caricature a circulé sur internet sur le député libanais Okab Sakr (courant du Futur), disparu depuis le début de la crise syrienne pour "distribuer du lait et des couches aux enfants syriens", comme il le prétend. "Dis à nos amis syriens de se débrouiller en utilisant des tissus au lieu des couches. Une révolution a éclaté en Turquie", lit-on dans cette photo, en allusion à la peur du parti au pouvoir turc des manifestations populaires qui ravagent les rues des grandes villes turques.

De son côté, "Israël" n'a pas été  épargné des commentaires sarcastiques des internautes. Les soldats sionistes qui ont tant pleuré leur défaite militaire devant les combattants vaillants du Hezbollah et la perte de leurs collègues dans les combats, déplorent aujourd'hui la nouvelle victoire de l'axe de la résistance, une victoire qui aura certes des répercussions négatives sur leur moral. Dans cette caricature, un groupe de soldats crient: "Nous avons perdu Qousseir à jamais!", alors qu'un soldat réagit: "Cessez de pleurer, ils ont asséné aux insurgés en Syrie le même coup dur que celui nous avons essuyé au Sud Liban".

Par contre, la victoire de l’armée syrienne à Qousseir a été célébrée par les partisans de la résistance islamique au Liban, dont le secrétaire général Sayed Hassan Nasrallah avait promis une nouvelle victoire proche.

 « Deux victoires divines, et nous attendons la troisième», lit-on dans cette photo, en allusion à la victoire sur Israël en 2006, et à la victoire sur les takfiris à Qousseir. Quant à la troisième victoire attendue, elle sera sans aucun doute celle de la libération de la Palestine occupée.


Enfin, une autre caricature qui éternise la victoire de l’axe de la résistance : Sur la page Google qui célèbre chaque jour un événement historique important, on remarque un combattant brandissant le drapeau du Hezbollah et le fameux slogan du parti à côté : « Le parti de Dieu est le vainqueur », avec la date du 15-06-2013 mentionnée dans l’encadré de recherche.


N.Raad


Source : http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=115239



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire