vendredi 17 mai 2013

Un responsable turc dément l’implication d’Assad dans l’explosion de Reyhanli


L’ancien ministre turc des Affaires étrangères du premier gouvernement du parti Justice et Développement Yachar Yakich a déclaré que « le régime syrien n’a aucun intérêt dans l’explosion survenue dans la région turque de Reyhanli», qualifiant cette accusation de « superficielle ».
« Des efforts sont déployés pour entrainer la Turquie dans la guerre, ce qui nécessite de ne pas se lancer dans des accusations rapides, parce que de nombreux pays autre que la Syrie auraient intérêt dans les explosions », a dit l’ancien responsable turc dans une interview au journal « Afcham ».
Selon lui, « les pays occidentaux oeuvrent pour entrainer la Turquie dans la crise syrienne à leur place, parce que ces pays ne veulent pas perdre leurs soldats. Je pense que la Grande-Bretagne et la France cherchent à faire tomber la Turquie dans ce piège. Ceux-ci envoient des armes et des aides, mais ils ne sont pas prêts à envoyer des soldats ».
Tout en rappelant que plus de 300 groupes armés sont actifs en Syrie, Yakich a estimé que ces derniers seraient très heureux de voir la Turquie entrer en Syrie pour renverser le régime de Bachar elAssad… pour cette raison, je pense que la Turquie ne devrait pas faire d’évaluation superficielle comme elle l’a fait suite à l’explosion provoquée par les renseignements. Les services de renseignements sont la seule partie accusée de responsabilité dans cet attentat ».
Interrogé sur la solution de la crise en Syrie, Yakich a expliqué que seuls les Etats-Unis et la Russie peuvent la résoudre.
« La Russie est solide dans la défense d’Assad, et Kerry a dit vouloir voir l’opposition et Assad réunis sur la table des négociations… La Turquie négocie avec Ocalan qui se trouve en prison mais refuse de dialoguer avec le président de la République syrienne. Il est difficile de défendre une position pareille. Il faut trouver une solution qui inclut Assad pour mettre fin à l’effusion du sang ».
Et de terminer : « Aujourd’hui, la Russie et les Etats-Unis cherchent une solution, la Russie est dans une position plus forte. Je pense qu’il y aura une solution qui va inclure Assad ».

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=86&frid=86&eid=112439

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire