mercredi 29 mai 2013

Syrie : La position du Hezbollah libanais dans le conflit syrien


Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah (parti libanais de la Résistance). Seyyed Hassan Nasrallah, Secrétaire général du Hezbollah (parti libanais de la Résistance).

Dans un discours prononcé dimanche 26 mai dans la Bekaa de l’Ouest, à l’occasion du 13ème anniversaire de la libération du Sud Liban, le Secrétaire général du Hezbollah Seyyed Hassan Nasrallah a declaré que la position du Hezbollah par rapport à la Syrie était claire depuis le début du conflit.
Le Hezbollah a oeuvré pour un dialogue entre le gouvernement et l’opposion. Mais cette dernière, soutenue par les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, se voyait prendre rapidement la place du gouvernement syrien, c’est pourquoi elle a refusé le dialogue.
Ces pays occidentaux soutiennent le projet d’extension territoriale israélien -d’ailleurs actuellement, l’entité sioniste tire profit du conflit syrien pour multiplier les constructions illégales et s’étendre en Palestine-, en financant et en armant des terroristes venus des quatre coins du monde.
Comme l’avait souligné le président du Parti Anti Sioniste dans la vidéo « Syrie : Un complot contre l’Islam ! », et comme nous le rappelle le Secrétaire général du Hezbollah, l’accès en Syrie a été facilité aux « groupes takfiris aussi bien pour se débarrasser du pouvoir en Syrie que d’eux » ! Ainsi, l’objectif est double : enterrer en Syrie le pouvoir en place et les terroristes venus du monde entier pour combattre…
Seyyed Hassan Nasrallah a attiré l’attention sur le danger que représente la présence de ces groupuscules takfiris financés et soutenus par les Etats-Unis. Ils sont une menace pour toutes les communautés qui composent la nation syrienne : chrétienne, sunnite et chiite. Ils sont aussi une menace pour le Liban. Il suffit, a-t-il ajouté, de constater les dégâts qu’ils ont laissés en Irak. « Demandez aux Sunnites irakiens combien ils souffrent de ces groupes takfiris, de leurs meurtres de sunnites qui leur sont opposés », a-t-il interrogé. Il a ensuite souligné l’incohérence de l’opposition syrienne qui permet la destruction de la Syrie à condition que Bachar al-Assad parte…
Le Secrétaire général du Hezbollah a déclaré : « La Syrie est le soutien de la Résistance, c’est le dos de la Résistance. Nous ne resterons pas les bras croisés pour permettre qu’elle soit touchée, ce serait stupide. Si la Syrie tombe entre les mains des Américains, des Israéliens, des Takfiris ou des pions américains de la région, Israël rentrera au Liban et la Palestine sera perdue. »
Pour conclure, le Secrétaire général du Hezbollah a assuré que la Résistance poursuivait sa mission en dépit des campagnes médiatiques de dénigrement et des menaces d’inscrire la Résistance sur la liste des organisations terroristes. Le Hezbollah continuera de défendre le Liban, la Palestine et la Syrie. Les ennemis de la Résistance n’ont toujours pas compris ce qu’était la Résistance et c’est bien là leur malheur, car sans même appeler au djihad, les combattants sont prêts à se mobiliser : un seul mot leur suffit…

Source : http://www.partiantisioniste.com/actualites/syrie-la-position-du-hezbollah-libanais-dans-le-conflit-syrien-1552.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire