jeudi 23 mai 2013

La deuxième phase de la bataille à Qousseir a commencé


L’armée syrienne a entamé la deuxième phase de l’attaque sur la ville de Qousseir. Des dizaines de véhicules et de chars avancent en direction des positions restantes de l’opposition armée, alors que l’aviation syrienne a intensifié ses bombardements des sites toujours contrôlés par les hommes armés.
Les agences de presse ont confirmé la mort mardi du commandant général du front extrémiste annosra et de son secrétaire adjoint dans les frappes de l'armée syrienne.
Ces derniers jours, les forces syriennes ont concentré leurs frappes sur la partie nord de la ville de Qousseir dans le rif de Homs. A ce propos, une source sécuritaire syrienne a indiqué que « des combats violents se déroulent au nord de la ville de Qousseir, où se réfugient le grand nombre des terroristes qui contrôlaient la ville depuis plus d’un an ».
un milicien tunisien tué à Qousseir Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), proche de l’opposition, « les groupes armés interdisent aux civils de quitter la ville, alors que les forces syriennes lancent un assaut dur » sur cette ville stratégique qui sert de liaison entre Damas et le littoral syrien, et qui sert de point de ravitaillement principal des groupes armés pour sa proximité des frontières libanaises.
Pour sa part, l’agence de presse syrienne Sana a rapporté que « dans le cadre des opérations continues contre les repaires des terroristes dans le quartier du centre et du nord de Qousseir, les unités de l‘armée syrienne ont tué et blessé un grand nombre de terroristes, et détruit plusieurs tunnels utilisés par les rebelles pour se déplacer et stocker les armes et les munitions ».


L'opposition syrienne appelle tous les rebelles à rejoindre Qousseir
Le chef de l'opposition syrienne George Sabra a appelé mercredi tous les rebelles à venir défendre la ville  de Qousseir.
"Accourez, bataillons de la révolution et de l'Armée syrienne libre (ASL),
pour sauver Qousseir et Homs", a-t-il affirmé dans un communiqué.
   Il a appelé en priorité les combattants se trouvant à Qalamoun (province de
Damas), dans le nord de la province de Homs et de celle voisine de Hama à
"venir rapidement à la rescousse" de Qousseir et de ses environs.
   "Que chacun des bataillons (rebelles) d'Alep, d'Idleb, de Raqqa, de Deir
Ezzor, de Damas dépêchent tout de suite même une petite unité pour sauver
Homs", province dont Qousseir fait partie.
   Il a également demandé à ceux qui possèdent des armes et des munitions de
les envoyer à Qousseir et à Homs.
Par ailleurs, il a appelé la communauté internationale à établir un corridor humanitaire pour « sauver les blessés et fournir des médicaments et une assistance aux 50.000 habitants qui sont assiégés", selon lui.

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=113139&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire