lundi 6 mai 2013

Hezbollah : Ce qui se déroule en Syrie dépasse la question de la chute de Damas

Hezbollah : Ce qui se déroule en Syrie dépasse la question de la chute de Damas
L’équipe du site
Le chef du bloc parlementaire du Hezbollah,  "Fidélité à la Resistance", Mohammad Raad a indiqué  que "les terroristes takfiristes qui sèment la discorde, jouent avec la stabilité de la région et affrontent toutes les parties syriennes y compris le régime et l'opposition, alors que paradoxalement ils n'ont aucun  problème avec l'entité sioniste".

"Ce qui se déroule en Syrie a dépassé la question de la chute du régime. Ce qui se passe en Syrie vise à saper le redressement de la Syrie en tant qu'Etat unifié capable de faire face à toute agression", a-t-il dit lors de la commémoration du martyre d'un membre du Hezbollah, à Zebdine-Nabatiyeh.

S'adressant aux Palestiniens, le député a affirmé que la cause palestinienne n'est plus celle de la Ligue arabe.
"Sur quoi misez-vous? Seuls la Syrie, l'Iran et la Résistance islamique du Liban appuient encore votre cause dans le monde", a-t-il martelé.
Concernant la situation libanaise locale, le député a noté que "son parti oeuvre pour faciliter la formation du gouvernement, tout en étant en faveur du déroulement des législatives à la date prévue".

"Si certains retardent la formation du gouvernement et le consensus autour de la loi électorale, dans l'espoir de voir un changement  de la situation dans notre voisinage en leur faveur, nous leur affirmons que leur attente sera  longue durée et qu'ils attendent un mirage", a-t-il conclu.
Pour sa part, le député du Hezbollah, Nawaf Moussaoui, a déclaré que "l'extrémisme représente le danger majeur pour le Liban".
Moussaoui a indiqué que "le plus grand danger qui menace le Liban réside dans la  pensée extrémiste takfirie  laquelle s'oppose au pluralisme libanais".

"Le Liban est fondé sur l'acceptation de l'autre, quelque soit son appartenance religieuse, confessionnelle et partisane ", a-t-il rappelé.
"Ceux qui nous appellent à éviter la discorde confessionnelle, doivent cesser le financement des groupes extrémistes, lesquels visent à semer les troubles, à diviser la région et à détruire le Liban", a-t-il enfin martelé.

M. Moussaoui se prononçait au Liban sud lors de la commémoration du martyre d'un membre du Hezbollah.

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=110609&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire