mardi 7 mai 2013

Analyse sur le bombardement israélien de Damas

Alors que l'entité sioniste israélienne vient de bombarder Damas, la sphère médiatique occidentale présente ce bombardement comme un succès militaire pourtant certains éléments contredisent cette analyse et méritent d'être soulignés.

 
Le premier est que l'Armée Arabe Syrienne vient de prouver au monde entier qu'elle est capable d'atteindre et détruire les avions israéliens (contrairement à l'opposition armée qui pour certains se félicitent d'être les alliés d'israël et pour d'autres revendiquent être la seule résistance face aux sionistes sans ne jamais les avoir combattu, sans posséder ni armes lourdes ni défenses anti-aériennes...).

Le deuxième élément marquant est que Bashar Alassad tient parole, et fermement... En effet, il avait annoncé lors du dernier assaut que les avions israéliens seraient abattus en cas de nouvelle attaque... et c'est désormais chose faite !

La troisième élément est que cette fois, la Syrie a promis de bombarder l'entité israélienne en cas de nouvelle attaque. Et pour l'instant, toutes les promesses de représailles ont été tenues... israël prendra-t-elle le risque de vérifier jusqu'où est prête à aller l'armée syrienne ? (C'est en fait peu probable car israël n'a pas souhaité affronter le Djihad Islamique et le Hamas plus de 8 jours en novembre 2012. Or les missiles de ces deux milices à Gaza sont bien moins nombreux et surtout moins développés que ceux de l'Armée Arabe Syrienne).

La quatrième est que la Syrie vient d'ouvrir le Golan aux milices palestiniennes du FPLP ce qui constituera un nouveau front et de nouvelles bases pour le lancement de roquettes contre israël.



Enfin le dernier point est que si une armée étrangère s'implique aussi massivement dans le conflit syrien, les alliés étrangers de la Syrie auront à leur tour une justification pour intervenir militairement. Lors de sa dernière allocution, le leader du Hezbollah a affirmé que l'axe de la résistance ne permettrait pas que la Syrie tombe entre les mains d'israël et de l'Amérique. Si israël continue d'aider ainsi l'opposition armée syrienne, elle risque de devoir subir les attaques non seulement des missiles syriens mais aussi ceux du Hezbollah au sud du Liban et pourquoi pas ceux du Djihad Islamique à Gaza.

Affaire à suivre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire