mercredi 24 avril 2013

Quels sont les trois Etats qui pourront attaquer l'Iran?

Source : http://french.irib.ir/info/international/item/253890-quels-sont-les-trois-etats-qui-pourront-attaquer-l-iran

IRIB- La visite de Chuck Hagel, le secrétaire américain à la Défense, en Israël, ne cesse d'alimenter des rumeurs, sur des plans d'attaque contre l'Iran.
Certaines analyses évoquent l'intention de Hagel de renforcer l'alliance entre les trois pays, qui seront impliqués, dans une éventuelle guerre contre l'Iran. Mais quels sont ces trois pays ? Israël, les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite. Hagel envisage de signer un contrat d'armement, d'une valeur de 10 milliards de dollars, avec les trois pays en question, qui comprend des armements sophistiqués, des avions de combat. Debka file, le site proche des milieux du renseignement, au sein de l'armée israélienne, s'attarde sur ce contrat, et explique que la raison du choix de ces trois Etats réside dans le fait qu'ils sont les seuls parmi les alliés des Américains à pouvoir attaquer, militairement, l'Iran! Le raisonnement du site est simple : les Etats Unis n'ont pas encore envie de s'impliquer, directement; dans une guerre contre l'Iran, d'où leur souhait de pousser ces trois pays vers une confrontation directe avec les Iraniens. D'autres commentateurs sont plus sceptiques : en effet, à part Israël, les deux autres pays n'ont, ni la taille, ni la compétence nécessaire, pour mener une offensive militaire contre l'Iran. S'il est vrai que les Emirats et l'Arabie saoudite se sont constitués un gros arsenal, grâce à l'argent du pétrole, il n'en reste moins vrai que la main d'oeuvre  qualifiée, pour manier autant de joujous guerriers sophistiqués leur manquent cruellement. Quant à Israël, qui est, certes, mieux adapté aux techniques guerrères, pour être né, pour faire la guerre, il lui faut sans nul doute l'appui et l'assisstance américaine, pour lancer sa guerre. Au cours de leurs conférences de presse, les ministres américain et israélien de la Guerre ont, d'ailleurs, mis l'accent sur la nécessité d'entre-aide et de coopération entre les deux pays, dans tous les domaines; et du fait que Netanyahu est parfaitement conscient des limites, au-delà desquels il ne peut pas pousser ses prérogatives. Reste que le contrat de 10 milliards que Hagel veut faire signer aux trois pays précités permettrait d'insuffler une petite bouffée d'air à l'économie agonisante de la première puissance mondiale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire