mardi 9 avril 2013

Prisonniers palestiniens:le monde entier sait désormais ce qu’"Israël" leur fait

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=106010&frid=18&seccatid=20&cid=18&fromval=1#111425
Prisonniers palestiniens:le monde entier sait désormais ce qu’"Israël" leur fait
Prisonniers palestiniens:le monde entier sait désormais ce qu’"Israël" leur faitTandis que le peuple se révolte dans toute la Palestine pour dénoncer le sort qu’ « Israël » réserve aux prisonniers palestiniens, arrêtés et détenus arbitrairement, torturés et assassinés, le monde commence à ouvrir les yeux sur le sadisme de l’occupant israélien. Pas question de les refermer !
La famille de Samer Issawi, qui poursuit de puis des mois sa grève de la faim, n’absorbant que de l’eau sucrée, a saisi l’Union Européenne sur le sort de ce détenu de Jérusalem qui avait été libéré dans le cadre de l’échange du soldat israélien Gilad Shalit et réarrêté peu après par « Israël ».
Une lettre a été remise lundi au Bureau de la représentation européenne à l’Est de Jérusalem occupée par la famille Issawi, en présence d’une délégation de tous les partis palestiniens. Elle demande ce que fait l’UE concernant le sort des prisonniers palestiniens.
Catherine Ashton a fait savoir qu’elle avait demandé à « Israël » la libération de Samer Issawi, actuellement hospitalisé au centre médical Kaplan, et en grève de la faim depuis le 1er août dernier.
Pour le moment, « Israël » a répondu par la violence et la répression aux manifestations qui se déroulent depuis plus d’une semaine dans tout le pays, suite à l’annonce d’un nouveau décès d’un prisonnier, Maisara Abou Hamdiyeh, mort d’un cancer de la gorge non traité.
Deux jeunes palestiniens, Naji Balbisi, 17 ans, et son cousin Amer Nassar, 16 ans, ont été tués mercredi par des tirs israéliens, alors que des manifestants lançaient des pierres en direction d’un barrage militaire près de Tulkarem, dans le nord de la Cisjordanie.
Le mouvement de protestation a provoqué des affrontements dans de nombreuses villes, dont Hébron, Naplouse, et Jérusalem Est, ainsi que dans plusieurs prisons israéliennes et des heurts en Cisjordanie.
A Hébron comme à Jérusalem-Est et Naplouse, les commerces, écoles et bureaux ont fermé en signe de deuil et de protestation, et la population a fait une grève générale, qui a duré trois jours à Hébron, la ville du prisonnier décédé.
Et 4600 prisonniers palestiniens ont refusé leurs repas au même moment.
De nombreux jeunes palestiniens ont été blessés ou arrêtés dans toutes ces villes ainsi que dans la région de Béthléem.
L’archevêque orthodoxe de Jérusalem, Atallah Hanna, a participé à des sit-in devant la Croix Rouge de Jérusalem.
Et le 17 avril prochain, des manifestations se préparent dans le monde entier à l’occasion de la journée internationale des prisonniers palestiniens.
CAPJPO-EuroPalestine

1 commentaire:

  1. Grève de la fin
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/04/greve-de-la-fin/
    Nausées nauséabondes, j'ai envie de vomir tout ce qui me reste d'amour de l'être humain !

    RépondreSupprimer