lundi 29 avril 2013

La bataille de Qoussair va changer la donne en Syrie



La bataille de Qoussair va changer la donne en SyrieLes appels au "jihad" n’ont pas eu d’influence sur le cours de la crise syrienne ni sur la progression stable de l’armée, de l’aveu même de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH, opposition).
L’avancée des troupes régulières vers la ville de Qoussair pour l’encercler et la faire tomber militairement constitue un retournement de situation en défaveur de l’opposition armée et des pays qui la soutiennent, et va changer l’ensemble de la donne en Syrie.
Les rebelles qui ont fui l’enfer des combats assurent que l’armée syrienne se prépare à libérer et à nettoyer rapidement Boueida et Daïaa, les deux dernières villes encore entre leurs mains. Leur reprise par l’armée permettra d’encercler des quatre côtés Qoussair, qui constitue la principale place forte et le centre de commandement des insurgés.
Les visiteurs de Damas estiment que la bataille de Qoussair constitue un tournant militaire et stratégique dans la crise pour les raisons suivantes:
1-La chute totale de Qoussair, couplée à celle de Daraya, de Jdeidet Artouz, de Jdeidet al-Fadl (la Ghouta occidentale) repousse les rebelles à plus de 10 kilomètres de la capitale, et la mettra à l’abri des tirs de mortiers.
2-La chute de la ville de Qoussair et de sa campagne va aboutir à la chute de la ville de Homs et d’une partie de sa campagne. Elle permettra d’ouvrir la route Damas- Homs et de confier la sécurité aux comités populaires. De la sorte, les troupes délite qui combattent à Homs et Qoussair pourront concentrer leurs efforts ailleurs.
3-Le rétablissement des lignes de ravitaillement entre Damas et sa campagne et entre Homs et sa campagne permettra de transporter la bataille vers Hama, Alep, Idleb, Qamichli et leurs campagnes.
4-Ces succès auront eu impact important sur le moral de l’armée syrienne et lui permettront de resserrer les rangs et de reprendre l’initiative.
5-Ces succès constituent un carte importante aux mains des négociateurs russes et iranien, dans toute solution, qu’elle soit proche ou éloignée.
Elnahsra+Mediarama

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire