lundi 29 avril 2013

Attaque de Boston : Falk blâme Israël

Attaque de Boston : Falk blâme Israël
L’équipe du site
La justice aveugleLe rapporteur du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur les violations israéliennes, a incombé la responsabilité de l'attentat contre le marathon de Boston à Israïl .
"Aussi longtemps que Tel Aviv disposera de l'ouï entière de l'establishment politique américain, ceux qui veulent la paix et la justice dans le monde ne devrait pas dormir tranquille" a écrit Falk, pour un éditorial de l’édition en ligne du journal Op-Ed de la politique étrangère.
Falk, qui avait dans le passé accusé George W. Bush d’être complice dans les attentats du 11/9, a qualifié l'attaque de Boston de "représailles" aux  actions de l'armée américaine en Afghanistan, en Irak et au Pakistan.
«Le projet américain de domination mondiale est condamné à générer toutes sortes de résistance dans le monde postcolonial», martèle-t-il.

«À certains égards, les États-Unis ont eu la chance de ne pas subir la pire expérience des blowbacks, et ceux-ci peuvent encore se produire, surtout si il n'y a pas de disposition à repenser les relations des États-Unis avec les autres dans le monde, à commencer avec le Moyen-Orient », estime-t-il
Ces derniers mois, Israël s'est offusqué contre ce personnage qui l'a plusieurs fois accusé de vouloir perpétrer un holocauste contre les Palestiniens, pour avoir publié  une caricature antisioniste sur son blog, la taxant d'antisémite,  et pour avoir exigé un boycott d'Israël.
B'nai B'rith International, organisation juive internationale de défense d'Israël  a réclamé le retrait de Falk du Conseil des droits de l'homme, au motif que sa «dernière série de remarques incendiaires - que ce soit sur Internet ou dans un de ses rapports au Conseil - n'a pas sa place au sein des Nations Unies et sa présence continue au sein du CDH sape davantage la crédibilité du système. »
Selon le site JTA ( The Global News Services of the Jewish People) Hillel Neuer, directeur exécutif de UN Watch, a envoyé une lettre au secrétaire général Ban Ki-Moon, et à la représentante américaine dans l’organisation onusienne Susan Rice, leur demandant de condamner les «odieux et absurdes remarques » de Falk.
En réponse, selon UN Watch, le porte-parole de l'ONU Farhan Haq qui a qualifié Falk «d'expert indépendant» et a déclaré que Ban "ne l'a pas nommé ni n'est pas responsable de ses opinions, qu'il a critiquées dans le passé."
"M. Falk relève du Conseil des droits de l'homme, qui est composé de différents Etats membres", a-t-il précisé.
Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=109719&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire