mercredi 27 février 2013

"Que personne ne fasse de mauvais calculs avec le Hezbollah"

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=99010&frid=18&seccatid=23&cid=18&fromval=1
"Que personne ne fasse de mauvais calculs avec le Hezbollah"
L’équipe du site
Le secrétaire général du Hezbollah Sayed Hassan Nasrallah a mis en garde contre un projet conduit de l’extérieur et de l’intérieur pour entraîner le Liban, en particulier le Hezbollah dans une confrontation confessionnel entre Sunnites et Chiites.
Au cours de son intervention sur la chaîne alManar, Sayyed Nasrallah a tenu d’abord à démentir, "en image et en son" toutes les rumeurs sur son état de santé, diffusées par l'agence turque Anatolie, et selon laquelle il a été hospitalisé, puis emmené en Iran via l'aéroport de Beyrouth.
Ensuite, il a analysé en cinq points la situation interne du pays sur les plans politique, sociale et sécuritaire.
Politiquement, il a proposé un nouveau projet de loi électoral, autre que la loi orthodoxe, en fonction duquel le scrutin proportionnel serait appliqué sur le Liban, promu comme une seule circonscription électorale. Il a réitéré la position du Hezbollah qui refuse tout ajournement des élections législatives.
Sur le plan social, il a appelé le gouvernement à se réunir en séance extraordinaire pour régler définitivement la question des salaires du secteur des enseignants du secteur public .
Enfin au niveau sécuritaire, le secrétaire général a dénoncé  un plan visant à entrainer le Liban dans une confrontation sunnite-chiite, prévenant « tout ceux qui travaillent nuit et jour pour ce faire de ne point faire de mauvais calculs avec le Hezbollah » !

Principaux points de son discours:
Liban/Sayed Hassan NasrallahEn vérité, je ne souhaitais pas prendre de votre temps,  j’attendais une occasion pour parler des événements locaux et régionaux mais les rumeurs qui ont été répandues ces derniers temps provoquant une atmosphère  négative m’ont poussé à les démentir en son et en image.
Parmi ces rumeurs, celle d’un attentat qui aurait visé un haut-cadre du Hezbollah, notre bien-aimé vice secrétaire du Hezbollah, cheikh Naïm Qassem qui se porte très bien.. Et moi aussi comme vous le constatez..
Ces rumeurs prouvent une fois de plus  la campagne mensongère lancée contre le Hezbollah depuis toujours.
Je souhaite remercier aussi tous les gens qui m’ont contacté pour se rassurer et qui ont exprimé leur amour et leur compassion à mon égard et que je partage tout autant avec eux.
Cela dit..
Je vais parler de cinq questions urgentes :
Liban/Sayed Hassan NasrallahPremièrement, les élections législatives et la loi électorale surtout après la décision du président du Parlement Nabih Berri de mettre en veilleuse le  projet de loi orthodoxe. 
Nous avons entendu beaucoup d’avis sur cette loi : on peut les diviser en deux types d’avis, le premier se résume en des accusations non fondées et le deuxième type comprend une série d’analyses, de critiques et de remarques.
Ainsi, on a accusé le projet de loi orthodoxe  de favoriser la partition confessionnelle du pays ou encore de fédéralisme ou pire d’encourager l’extrémisme religieux  etc .. Je ne discuterai pas ces remarques mais je propose une autre solution.
En fait, il y a  une alternative, une solution de rechange à tous les problèmes posés contre  ce projet de loi; cela dit je tiens à faire remarquer au passage que  nous ferons  notre possible  pour que ce projet soit adopté. 
L’alternative que je propose est une loi électorale avec comme circonscription tout le Liban et avec un scrutin à la proportionnelle.
Ce projet de loi  se fonde donc sur une seule référence : la circonscription du Liban, on ne coupe plus le  Liban selon chaque parti, chaque confession, chaque zaïm voire chaque famille , dans cette loi il n’est plus question d’avoir des circonscriptions définies à la taille de chacun. ON réalise ainsi l’unité de la référence .
Mieux encore..
A travers cette loi on réalise l’unité entre les Libanais, il n’ y a plus ainsi un Libanais qui vote pour deux députés dans une circonscription et un autre qui vote pour trois dans une autre.

Chaque Libanais aura ainsi l’occasion de voter pour toute la nation libanaise  et donc le député sera véritablement le représentant de toute la nation libanaise.
Au niveau des confessions cela les forcera à les unir voire les modérés seront renforcés et les extrémistes seront affaiblis..
Nous sommes donc devant une loi humaine, juste, morale, nationale dans ce cas pourquoi la refuser ? pourquoi s’y opposer ? 
Que celui qui la rejette nous explique ses raisons de son refus, qu’il nous présente ses arguments.
 
Cette alternative offre une occasion de réaliser un rêve national,  un rêve humain et tous ce que vous avez dit de négatif concernant le projet de loi orthodoxe est résolu dans cette proposition de loi : il s’agit d’une véritable solution de rechange.  
Et je dis à l’autre partie :   étant donné que vous vous  estimez être la plus grande confession et comme  étant la majorité des Libanais  alors adoptez cette proposition de loi , prenez  la majorité  et  gouvernez le pays.

Deuxièmement , la question du report des élections législatives.
 En toute franchise, sous la table et dans les coulisses on parle beaucoup d’un report des élections. Il y a même des forces externes et des forces internes qui demandent ce report. Mais personne n’ose l’exprimer tout haut  par contre, on n’hésite pas à accuser le Hezbollah de vouloir reporter ces élections.  C’est un mensonge ! Au contraire, il est de notre intérêt que ces élections aient lieu en leur date constitutionnelle.
Au fond ceux qui nous accusent, se contredisent étrangement !  D’abord, ils nous accusent d’inciter les différents partis libanais d’adopter le projet de loi orthodoxe,  puis quand ils discutent avec le parti des Kataëb ou le parti des Forces libanaises ils disent que le Hezbollah aura la majorité  dans n’importe quel projet de loi ! Dans ce cas pourquoi nous  voulons reporter les élections ?! Nous jouissons d’une bonne popularité aujourd'hui, qui sait dans quatre années ce qu’il en sera, nous avons de bonnes alliances, nous n’avons pas de problème financier ou politique contrairement à ce qui est prétendu par certains médias, alors dites-moi où est notre intérêt dans un tel report ? Que celui qui nous accuse nous présente ses arguments  !
Oui,  celui qui souffre d’alliances fragilisées ou affaiblies ou remises en question, celui qui a misé sur un changement du régime en Syrie , celui-là certainement veut un report des élections .
Nul besoin d’évoquer notre lecture sur ce qui se passe dans la région et en particulier en Syrie, vous connaissez notre position.
Pour ce qui est des élections nous ne cesserons de le répéter nous sommes opposés à tout report des élections, que celui qui veut un tel report qu’il ose l’exprimer en public !
 
Troisièmement, la question des salaires des professeurs et des employés de la fonction publique. 
 
Compte tenu des manifestations et des mouvements de grève prolongée des professeurs et des fonctionnaires du secteur public, il devient urgent de régler cette question une fois pour toutes et le plus rapidement possible.
C’est pourquoi nous appelons le gouvernement à se réunir en session extraordinaire, pour deux ou trois ou six heures, le temps nécessaire pour régler cette question et ensuite la soumettre au parlement afin qu’elle soit adoptée. Or, le fait de la soumettre au parlement ne constitue pas une menace à l’économie libanaise car la loi ne sera pas votée avant qu’elle ne soit discutée par les députés et les représentants des syndicats.
Toutefois, il n’est pas permis de laisser les choses bloquées ainsi, sans trouver de solution ou sans entamer un dialogue au sein du parlement.
Quatrièmement, la question des  enlèvements.
Le kidnapping est un phénomène criminel et dangereux qu’il faut traiter avec la plus grande fermeté et le plus grand sérieux. C’est un phénomène nouveau et  étranger à notre société, lié à des individus, des groupes de bandits. C’est pourquoi j’exhorte de retirer toute couverture politique de tout kidnappeur, de l’arrêter et de le juger pour mettre un terme à ce phénomène. Nous appelons les citoyens à coopérer avec les forces sécuritaires à tous les niveaux : il s’agit là d’un devoir moral, religieux et humain.
Enfin, je dis aux kidnappeurs, à leurs familles : l’argent récolté par l’acte de l’enlèvement, la rançon est un argent sale : il détruit  les familles..

Cinquièmement, la question chiite-sunnite.
Ces derniers temps, un incident a éclaté à Ersal ,dans la région de Hermel, à la frontière libano-syrienne, impliquant des hommes armés de l’ALS.
Cet incident a été mis dans un contexte nouveau et dangereux : des médias ont rapporté que l’ambassadrice des Etats-Unis au Liban  a déclaré que « le Hezbollah partage un projet avec le régime syrien qui consiste à occuper des villages sunnites » selon leurs termes pour les lier à des villages chiites situés à la frontière libano-syrienne et plus en profondeur de les lier  à  des villages alaouites syriens. Suite à ces accusations mensongères, beaucoup de menaces ont été proférés par des chefs de l’opposition…
 D’abord, il faut savoir que celui qui accuse se doit de présenter des preuves sur ses accusations. C’est la procédure !
Or, dans tout ce qui a été dit sur ce soi-disant projet est non seulement mensonger, mais il est fondé sur aucune preuve, aucune base.
 Ensuite, les faits sur le terrain prouvent le contraire. Car, il faut savoir que les habitants  de ces villages frontaliers  sont non seulement chiites voire certains sont membres du Hezbollah, ce n’est pas une nouvelle, nous l’avons maintes fois répeté à plusieurs occasions. Or, ces habitants n’ont jamais occupé un village sunnite et n’occuperont jamais un village sunnite.
Je suis désolé mais, je suis forcé de parler en ces termes..
 
Mais encore, ce qui se passe sur le terrain est l’opposé de ce qui a été diffusé. En effet,  c'est l’opposition syrienne qui a occupé des villages chiites, elle a renvoyé leurs habitants, elle a vidé des quartiers chiites de villages sunnites.
 Nous assistons en fait à une véritable campagne militaire où des centaines d’hommes armés débarquent dans ces villages pour provoquer un exode de la population libanaise chiite.
Or, ceux qui ont tenu à rester sur leurs terres, ont décidé de se défendre, ils sont là depuis des centaines années et donc ils ont parfaitement le droit de défendre leur territoire, leur présence leurs biens, leurs femmes : ils bénéficient de l’unanimité des dignitaires religieux, s’ils meurent, ils sont des martyrs.
Ces habitants se contentent de se défendre, ils n’ont agressé personne, n’ont volé personne,  n’ont porté atteinte à la dignité de personne, et donc, je leur confirme que c’est votre droit légitime de vous défendre, de protéger vos femmes, et en même temps il est de votre devoir de respecter les règles du combat, ainsi il faut soigner les blessés de vos agresseurs,  bien traiter leurs détenus..
Et quand certains gens de bonne foi et de raison ont tenté d’établir une réconciliation entre ces différents villages, les hommes armés se sont dressés contre toute forme de réconciliation. J’invite toute la population de cette région à oeuvrer pour une réconciliation afin de couper la route à tout conflit sanguinaire..
Cela dit, je m’adresse à l’état libanais et je lui demande qu’a-t-il fait envers ces trente mille Libanais ? Où sont les efforts diplomatiques et politiques ? Tout le monde sait que ces hommes armés ont des liens avec l’Arabie-saoudite, le Qatar, la Turquie,  sachant que ces derniers peuvent faire pression sur ces hommes armés. Mais, rien !
Et donc je suis parvenu à la conclusion qu’il y a une véritable volonté de provoquer un changement démographique, une épuration religieuse, un déplacement de la population locale de cette région. Alors que nous insistons à ce que la Syrie reste unie car nous sommes contre la partition de la Syrie qui est un projet israélien..


 A vrai dire, il y a quelque chose de très grave qui  se passe au Liban, il ne faut pas se cacher derrière son doigt et prétendre que ce n'est rien.

Il y a au Liban quelqu’un qui cherche à entraîner le Liban dans un conflit chiito-sunnite. Tous les faits le prouvent sachant que la fitna chiite-sunnite est inacceptable à tous les niveaux, mais il y a des gens qui travaillent jour et nuit à ce qu’un tel conflit éclate non pas dans les années ou les mois à venir mais dans les semaines à venir.  Ceux-là qui se réjouissent d’attiser le confessionnalisme, qu’ils sachent que le sectarisme n’épargne personne, il brûle tout le monde.

C’est pourquoi il est du devoir des dignitaires ,des croyants, des religieux d’étudier chaque fait, de ne pas se laisser entraîner derrière celui  qui crie ou qui aboie. Bref, de ne pas se laisser guider par ses émotions mais de raisonner, car la fitna n’éclate que quand  les émotions ont atteint leur paroxysme et annulent la raison alors tout le monde se bat contre tout le monde ..

Il faut se poser la question, cette incitation au confessionnalisme se fonde sur quoi ? Si elle se fonde sur des vérités alors il faut dialoguer, discuter ; par contre si elle se fonde sur des illusions alors il faut éclaircir les faits.. Ainsi, une personne pourrait avancer 10% de vérités et rajouter là-dessus 80% d’illusions.

En toute franchise,  je crois qu’il ya des députés dans la confession sunnite et même des cheikhs qui incitent à la rage confessionnelle en accusant le Hezbollah de tout et de rien sans apporter de preuves. 

Je vais citer des exemples :

L’incident qui a eu lieu à l’un des barrages de l’armée libanaise au nord du Liban où deux cheikhs sunnites sont tombés en martyrs.  Immédiatement, des voix sunnites ont accusé le Hezbollah d’avoir tué ces deux cheikhs. Mais où est le hezbollah à ce  barrage militaire ? Puis, certains ont affirmé que ce barrage était celui des services militaires libanais et que ces derniers travaillent pour le compte du Hezbollah. Or, ce barrage appartenait à l’armée libanaise. Et là, ils ont accusé l’armée libanaise d’être sous le commandement du Hezbollah. Encore une fois où sont les preuves?

Autre exemple : la question des détenus islamistes. Là encore, on a accusé le Hezbollah  d’entraver la justice en empêchant leur jugement ! Or, ces centaines détenues  ont des familles à l’extérieur qui écoutent ce genre d’accusations et donc je pose la question où cela va-t-il nous mener ?

Autre exemple : l’assassinat de  Wissam alHassan, dés les premières heures on accusé le Hezbollah d’être derrière cet attentat sans avoir même effectuer une enquête..

L’exemple du groupe de Talkalakh, ce groupe d’hommes armés qui est tombé dans un piège tendu par l’armée nationale syrienne. On a accusé le Hezbollah   d’avoir planifié ce piège, ou encore d’avoir donné des informations aux forces syriennes..

Ne savez-vous pas qu’il y a un jour de jugement et que ce jour vous serez jugé sur ces fausses accusations ? Ne craignez-vous pas Dieu ?

Encore un exemple, celui du village d’Ersal où des soldats libanais sont tombés en martyr. On a accusé le Hezbollah d’avoir poussé les forces de l’armée libanaise à se rendre à Ersal pour arrêter quelqu’un. 
 
Parlons de Saïda, cette capitale du sud qui abrite  des centaines de chiites et qui y résident depuis des centaines d'années. Désormais, il faut une permission pour habiter à Saïda !

Saïda où nous avons combattu pour la libération du Liban-sud de l’occupation israélienne, Saïda où nous avons des mosquées, des centres,  des bureaux établis depuis des trentaines d’années.

Ce n’est pas nous qui avons établi un bureau à côté d’une mosquée, ce sont des gens qui ont construit une mosquée à côté de nous !

Que des insultes, des insultes ,des insultes .. Mais je vous rassure que nous ne répondrons point à ces insultes.

Tantôt, on nous invente une bataille des  slogans, tantôt une bataille des drapeaux, tantôt une bataille des appartements..

Que cherchent-ils ? A entraîner le Hezbollah dans une confrontation ? C'est cela qu'ils veulent?

 Je leur dis, ne faites pas de mauvais calculs avec le Hezbollah, nous sommes extrêmement patients et je souligne nous sommes très très très soucieux, nous ne voulons pas pénétrer dans les appartements(..) nous sommes assez occupés par notre condition d’alerte contre l’ennemi israélien. Mais je répète que personne ne fasse de mauvais calculs avec nous.

Cette question de zones fermées est dépassée, auparavant nous avions un triangle sécuritaire fermé, mais il a été détruit par l’ennemi israélien, maintenant toute la banlieue est ouverte à tout le monde.

Je prie pour que Dieu nous protège et si encore d’autres rumeurs seront diffusées sur mon état de santé, je suis prêt à réapparaître de nouveau.. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire