lundi 11 février 2013

L’Egypte continue d’inonder les tunnels de Gaza !

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=96290&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=41&s1=1
L’Egypte continue d’inonder les tunnels de Gaza !
Des travailleurs et des propriétaires de tunnels de la contrebande de marchandises le long de la frontière sud de la bande de Gaza avec l'Egypte, affirment que les gardes-frontières égyptiens ont multiplié ces dix jours leurs patrouilles pour empêcher la contrebande, alors que des équipes de sécurité inondent les tunnels vers Gaza, menaçant ainsi la vie des travailleurs.
Selon l’agence de presse locale palestinienne Safa, citant les propriétaires de tunnels, les forces de sécurité égyptiennes, les troupes de l'armée et les gardes-frontières durcissent les mesures de sécurité aux tunnels frontaliers, à travers la mise en place de postes de contrôle, la saisie de camions chargés de marchandises, et l’inondation des tunnels.
De même source on indique que les services de sécurité égyptiens inondent tous les tunnels, même ceux utilisés pour l’acheminement des marchandises et des matériaux de construction. Cette politique a été adoptée par la sécurité égyptienne depuis plusieurs années. Les soldats pompent l’eau dans ces tunnels qui ont la forme de couloirs étroits souterrains ce qui provoque des glissements de terrains et bouchent par la suite les accès des tunnels.
L'agence a souligné que les forces égyptiennes ont creusé un puits tout près de la frontière avec Gaza et mis en place des tuyaux d’eau en plastique sur la surface de la terre dans le but de pomper l'eau du puits dans les tunnels palestiniens.
Le processus de pompage de l'eau dure quatre heures dans chaque tunnel, expliquent leurs propriétaires, ajoutant que les tunnels situés au quartier Salam et Brésil ont été totalement endommagés.
Les Palestiniens ont creusé des tunnels pour briser le blocus israélien imposé depuis cinq ans sur la Bande de Gaza et permettre l’acheminement de produits de première nécessité à la population de Gaza.
   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire