lundi 11 février 2013

Israël s’attend à l’explosion de la situation à tout moment

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=96230&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=22&s1=1
Israël s’attend à l’explosion de la situation à tout moment
Les dirigeants israéliens semblent de plus en plus convaincus que la Syrie allait riposter â l’attaque israélienne contre le centre de recherche près de la capitale Damas. Dans ce contexte, l'analyste pour les affaires militaires Ron Ben-Yishai a déclaré sur le site du quotidien Yediot Ahronot que « la situation à la frontière nord est très tendue, et elle peut exploser à tout moment ».
En plus des préoccupations israéliennes quant à une riposte syrienne, on craint aussi un possible transfert d'armes de la Syrie au Hezbollah, ce qui pourrait changer l'équilibre stratégique dans la région, prétendant que le Hezbollah a obtenu des missiles Scud de la Syrie. Selon lui, il est dans l'intérêt de Damas de fournir des armes non conventionnelles au Hezbollah parce qu’elle craint que ces armes ne tombent dans les mains de l'opposition armée.
« Et c’est ce transfert qui pousse les avions israéliens à poursuivre le survol de l’espace aérien libanais afin de surveiller le transfert d'armes et les détruire. Si le Hezbollah obtient ces armes, la supériorité israélienne perdra », a-t-il estimé. L’armée israélienne a remplacé les forces de réserves déployées à la frontière avec le Golan syrien par des forces régulières bien entrainées, a révélé le quotidien israélien précité.
« Par ailleurs, les activistes du terrorisme mondial habitent dans les villages syriens situés de l’autre côté de la frontière. De plus, des bergers ont été chargés pour recueillir des renseignements mais ils ont été arrêtés par des chiens appartenant à l’armée », a raconté la même source, soulignant que pour les milieux militaires israéliens, « une grande explosion de la situation pourrait intervenir à tout moment ». 
Ce même site a rapporté de hauts officiers de l’armée israélienne à la frontière du Nord, (c’est-à-dire à la frontière avec le Liban et la Syrie) qu’ils ne seraient pas surpris si un attentat terroriste avait lieu. De son côté, un commandant militaire a révélé que l’armée avait effectué des entrainements intensifs pour faire face à une éventuelle riposte militaire syrienne.
 « La riposte syrienne pourrait avoir lieu aujourd’hui, ou après un mois, ou deux mois, à travers un acte individuel ou une explosion à la frontière, ou dans un village libanais ou à Naplouse. Les services de sécurité israéliens prennent aussi en compte la possibilité que le Hezbollah ou la Syrie mènent une opération militaire contre des cibles israéliennes ou juives dans le monde sans revendiquer la responsabilité », a-t-il encore dit.
Et la liste des craintes sionistes est loin d’être terminée. Cette fois, des sources sécuritaires ont émis des craintes quant à l’infiltration en Syrie « de milliers de combattants du jihad mondial. Ils sont venus de l'Arabie saoudite, du Yémen, de l'Irak et travaillent sous l'égide d'Al-Qaïda ou du jihad mondial sur une ligne étroite s’étendant entre Deraa et Israël. Ils constituent une source de préoccupation pour Israël à la lumière de l'instabilité qui prévaut en Syrie et des possibilités de la mise en œuvre des  menaces syro-libano-iraniennes », ajoutent ces mêmes sources.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire