lundi 21 janvier 2013

Les missiles iraniens capables de contourner le Patriot

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=92796&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=35&s1=1
Les missiles iraniens capables de contourner le Patriot

Quatre batteries de missiles sol-air Patriot allemands et néerlandais qui doivent être déployées en Turquie, sous couvert de l'Otan, sont arrivées lundi en Turquie, a-t-on appris auprès de l'Alliance atlantique.

"Les Patriot allemands, acheminés par voie maritime, sont arrivés ce matin à bord d'un bateau dans le port d'Iskenderun" (sud, province de Hatay), a rapporté à l'AFP une source de l'Otan s'exprimant sous couvert d'anonymat.
Un autre bâtiment transportant deux autres batteries de missiles Patriot, néerlandaises cette fois, est également arrivé au large d'Iskenderun et devrait décharger "probablement mardi matin" sa cargaison, a ajouté cette source.
Conformément à une décision de l'Otan, l'Allemagne, les Pays-Bas et les Etats-Unis ont prévu d'installer en Turquie deux unités de Patriot et jusqu'à 350 soldats chacun.
"Nous espérons que notre mission ne durera pas longtemps", a expliqué devant la presse à Iskenderun le colonel Marcus Ellerman, qui dirige l'opération allemande. "Si on nous demande de rester davantage, nous resterons", a-t-il ajouté. La mission de l'Otan est programmée pour durer un an.
Des manifestants réunis devant l'entrée du port ont protesté contre l'arrivée de ces armes en Turquie, a rapporté l'agence Anatolie.
Ces six batteries seront opérationnelles d'ici début février à Adana (Pays-Bas), Maras (Allemagne) et Gaziantep (Etats-Unis), un triangle situé dans le sud-est de la Turquie, frontalière de la Syrie.
L'armée américaine a déjà envoyé début janvier des missiles, équipements et soldats dans le cadre de cette mission sur la base turque d'Incirlik (sud), qui accueille des éléments aériens de l'Otan.
 
Les missiles sol-air Patriot PAC-3 peuvent détruire en vol des missiles balistiques tactiques, des missiles de croisière ou des avions.
  
Ces armes ont déjà été déployées à deux reprises en Turquie en 1991, pendant la guerre du Golfe, puis en 2003 lors de la guerre contre l'Irak.

  
Patriot et dôme d’acier : quelle est la différence ?

Selon le colonel libanais Hussein Chouaito, le système de défense antimissile Patriot est consacré à intercepter les missiles de moyenne portée et son efficacité est plus grande que le dôme d’acier installé par « Israël » dans les territoires occupés.
« Alors que le dôme d’acier a pu intercepter 40% seulement des roquettes lancées par la résistance palestinienne lors de la dernière guerre israélienne contre Gaza, le système de défense Patriot est capable d’intercepter 80% des missiles de moyenne portée », a-t-il dit dans un entretien téléphonique au site internet d’AlManar.
Il a cité à ce sujet l’exemple de la guerre contre l’Irak lors de l’époque de Saddam Hussein, lorsque l’Arabie Saoudite a utilisé une version plus ancienne du Patriot actuel, et a pu intercepter un grand nombre de missiles irakiens.
« Les missiles de courte portée n’ont pas de trajectoire définie pour être interceptés facilement, contrairement aux missiles de moyenne et de longue portée qui ont une trajectoire bien déterminée», a-t-il expliqué.
Selon lui, en cas de guerre contre l’Iran, le système Patriot déployé en Turquie pourrait intercepter les missiles lancés par la République Islamique du côté de l’ouest, mais ceux qui sont lancés en direction d’ « Israël » via la Jordanie ne le seront pas. « Pour cette raison, un système de défense antimissile est en train d’être installé dans le désert du Néguev », a expliqué ce colonel. 
« Bien que le Patriot soit capable d’intercepter les missiles, les missiles iraniens de type Qader et Shehab sont aussi dotés de système de camouflage qui permet d’éviter toute interception par les systèmes de défense », a encore souligné M. Chouaito.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire