dimanche 20 janvier 2013

La France restera au Mali le temps nécessaire pour vaincre le "terrorisme"

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=92606&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=239&s1=1
La France restera au Mali le temps qu'il faudra pour piller et profiter de ses richesses !!!

La France restera au Mali le temps nécessaire pour vaincre le "terrorisme"
Mali/soldats françaisLa France restera au Mali "le temps nécessaire pour que le terrorisme soit vaincu" dans cette partie de l'Afrique, a déclaré samedi le président français François Hollande.
"Plusieurs fois, on me pose la question : combien de temps cela va-t-il durer ? Je réponds, parce que c'est la seule vérité que je connaisse: le temps nécessaire. Le temps nécessaire pour que le terrorisme soit vaincu dans cette partie là de l'Afrique", a déclaré le président français lors d'un déplacement à Tulle (centre).
Il a ajouté que le Parlement serait appelé à "voter le principe de cette intervention si elle devait se prolonger".
"L'enjeu n'est pas pour nous de conquérir un territoire, d'accroître notre influence ou de chercher je ne sais quel intérêt commercial ou économique, ce temps là est fini", a prétendu le président français.
Selon Hollande, "la France n'est pas seule, d'abord parce qu'elle est appuyée par les pays européens, qui nous apportent de l'aide sous toute ses formes, ensuite parce que nous travaillons avec les pays africains".
Evoquant par ailleurs la prise d'otages en Algérie, Hollande a estimé que cet évènement donne "un argument supplémentaire" à l'intervention de la France au Mali.
La France lance ses soldats vers le Nord du Mali
Mali/soldats françaisSur le terrain au Mali, deux colonnes de soldats français ont entamé dimanche leur progression vers le nord du Mali, occupé par des combattants islamistes, alors que plusieurs pays ont répondu à l'appel lancé la veille par Paris et les dirigeants ouest-africains à une aide internationale accrue.
"Le déploiement vers le Nord des forces de l'opération Serval, entamé il y a 24 heures, est en cours, vers les villes de Niono et de Sévaré, où elles sont arrivées", a déclaré à l'AFP le lieutenant-colonel Emmanuel Dosseur, porte-parole militaire français à Bamako.
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a demandé samedi à l'ONU "de fournir immédiatement l'appui logistique et financier pour le déploiement de la Misma" (Mission internationale de soutien au Mali), à l'issue d'un sommet extraordinaire à Abidjan.
Quelque 2.000 membres de la Misma doivent être déployés d'ici au 26 janvier. Mais seuls une centaine de soldats sont déjà arrivés à Bamako. La force comprendra à terme quelque 5.800 soldats pour prendre le relais de la France.
Au niveau international, Berlin a promis dimanche une aide financière supplémentaire aux pays africains, lors de la réunion des donateurs prévue le 29 janvier à Addis Abeba.
Et le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a rapporté dimanche que la Russie a proposé à la France d'acheminer des troupes ou matériels français au Mali, tandis que le Canada prendrait en charge une partie du transport de la force africaine au Mali.
Londres et Washington ont exclu d'envoyer des troupes dans la région tout en se disant déterminés à lutter contre les agissements d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).
Deux mille soldats français sont d'ores et déjà déployés au Mali. Un chiffre qui va atteindre 2.500, et peut-être davantage, selon Paris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire