jeudi 10 janvier 2013

jeudi, 10 janvier 2013 06:46 Syrie : la machine arrière saoudienne?!

Source: http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/235887-syrie-la-machine-arrière-saoudienne


jeudi, 10 janvier 2013 06:46

Syrie : la machine arrière saoudienne?!

Syrie : la machine arrière saoudienne?!
IRIB- Est-il vrai que Riyad entend pratiquer un virage dans sa politique syrienen? Il y a un double signe qui permet  d'y croire .
d'abord la prise de position du minsitre saoudien des AE qui appelle désoramis "à un règlement politique de cette crise" et ensuite ces propos du grand mufti wahhabite saoudien qui a "déconseillé aux jeunes syriens d'aller faire "le jihad" en Syrie"! selon Al Alam qui se réfère au journal AsSafir , " ce changement renvoie à l'arrière décor du récent discours de Bachar Assad" " un haut diplomate aurait fait état d'une reprise des relations non officielles et des contacts officieux entre la Syrie d'une part et l'Arabie saoudite et certains autres pays arabes de l'autre . cette reprise s'est traduite en acte par cet appel saoudien à un règlement politique de la crise syrienne. " Pourquoi Assad n'a-t-il pas nommé les soutiens arabes aux terroristes qui combattent l'Etat et l'aréme syrienen? car la Syrie continue ses liens avec l'Arabie saoudite et une délégation sécuritaire saoudienne aurait d'ailleurs fait une récente visite en Syrie"  AsSafir poursuit : " les autorités saoudienens avaient fondé de gros espoirs sur la chute du régime Assad mais elles semblent désormais comprendre que le régime syrien ne peut pas être facilement renversé. d'où leurs efforts d'ouvrir des canaux en direection de la Syrie . Riyad est inquiet que les milices salafo wahabbite qu'il a lui même nourri tournent un jour leurs armes contre le régime des al-Saoud. " " les récentes explosions et les incendies qui ont eu lieu à proximité du ministère de l'Intérieur et dont Riyad ne parle que très peu font partie en effet d'une opération sécuritaire et de renseignement . il y a aussi cette guerre larvée que certains pays arabes du CCG , les Emirats pour n'en citer qu'un , vient de déclarer contre les Frères musulmans . et puis le sultanat d'Oman lui, continue à appuyer uen solution politqiue de la crise syrienne. . Quant au Koweît, l'émir s'oppose désormais aux salafistes et a mis de l'eau dans son vin anti syrien; Tous ces élements ont poussé Riyad à renouer avec Damas et le roi aurait chargé son ministre des AE,  de mener cette mission ".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire