jeudi 31 janvier 2013

Hezbollah : le raid israélien contre la Syrie dévoile ce qui se passe réellement

Source:http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=94446&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=23&s1=1
Hezbollah : le raid israélien contre la Syrie dévoile ce qui se passe réellement
L’équipe du site


Commentant l’agression israélienne contre un centre de recherche scientifique en Syrie, le Hezbollah a publié dans un communiqué :

« Conformément à son esprit criminel et à sa nature  sauvage qui lui sont inhérents mais aussi à ses politiques qui consistent à empêcher toute force arabe ou islamique de s’améliorer et de développer ses capacités technologiques et ses potentiels militaires , l’entité sioniste  a perpétré une agression brutale contre les installations pour la recherche scientifique à l'intérieur du territoire syrien, provoquant le martyre de quelques frères syriens et blessant d'autres sans compter la destruction du centre de recherche.
Le Hezbollah condamne donc fermement cette nouvelle agression israélienne contre la Syrie et  estime que cette attaque a levé le voile sur les dessous de la crise  en Syrie depuis deux ans. A savoir , la destruction de la Syrie et de son armée ainsi que son rôle pivot dans l’axe de la résistance et de l’opposition : prélude à d’autres épisodes de la grande conspiration qui se joue contre elle et contre nos peuples arabes et islamiques
L'agression israélienne qui a eu lieu hier contre la Syrie,  est censée  provoquer une large  campagne de dénonciation et de condamnation de la part de la communauté internationale et de tous les pays arabes et islamiques. Mais, comme d'habitude cette communauté a toujours avalé  sa langue et n’adopte aucune  position sérieuse et de valeur quand l'agresseur est Israël. D’ailleurs, nous ne comptons pas sur cette communauté pour qu’elle déroge à sa règle à laquelle se sont habitués nos peuples au point d’en ressentir de la répulsion et du dégoût.
Le Hezbollah exprime sa totale solidarité avec la Syrie- Etat, peuple et  armée. Il insiste sur la nécessité de prendre conscience  de la gravité d'une frappe contre la Syrie et estime cette agression comme une occasion appropriée pour réexaminer les positions et adopter le dialogue politique comme seul moyen pour éviter l’effusion du sang des Syriens et préserver le rôle et la position de la Syrie».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire