mardi 29 janvier 2013

Expert: "Les vedettes iraniennes: un réel danger pour les navires américains"

Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=94016&cid=13&fromval=1&frid=13&seccatid=15&s1=1
Expert: "Les vedettes iraniennes: un réel danger pour les navires américains"
L’équipe du site

L'institut de recherche stratégique American Enterprise a publié un article de Michael Rubin dans lequel il affirme que "les navires américains sont parfaitement vulnérables face à tout assaut qui pourrait provenir des vedettes iraniennes".
Michael Rubin est un chercheur à l'institut de recherche  American Enterprise Institute, maître de conférences au Centre universitaire naval pour les relations civilo-militaires et rédacteur en chef de la fameuse revue politique  Middle East Quarterly. Entre 2002 et 2004, Rubin a travaillé comme conseiller personnel pour l'Iran et l'Irak au Pentagone, à ce titre, il a été détaché en Irak.
Dans son dernier article , il écrit que "les navires américains ne disposent que d'une étroite marge de manoeuvre dans les eaux du golfe Persique car ils sont exposés  au danger des vedettes iraniennes".
 "Si Obama veut convaincre l'Iran de son réelle impatience et du fait qu'il ne peut pas attendre jusqu'à la fin des temps, il doit sortir ses navires du golfe Persique et les redéployer dans l'océan Indien, a-t-il souligné".
Et de poursuivre:  "Le golfe Persique est à la fois une voie de passage étanche et peu profonde et les navires ont du mal à y manoeuvrer. Ils pourront difficilement distinguer la bonne direction du vent pour un décollage réussi de leurs avions".
Par ailleurs, Rubin dénoncé la "politique réactionnelle" d'Obama face aux évènements liés au Printemps arabe.
"La politique américaine semble perdre du souffle et adopte une attitude réactionnelle plutôt qu'actionnelle. Et le contrôle des événements lui échappe de plus en plus", précise-t-il.
Rubin critique "les lectures trop subjectives du terrorisme" invitant à adopter une interprétation unique et consensuelle de ce danger.
"Depuis 1988, les agents de sécurité et les policiers occidentaux ont présenté plus de 100 définitions du mot terrorisme. Vingt-cinq ans plus tard, ces 100 définitions se sont multipliées pour devenir 250! La plupart des alliés des Etats Unis ont une approche sélective du terrorisme et ils ne le condamnent pas réellement à moins qu'il porte préjudice à leurs intérêts".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire