samedi 29 décembre 2012

Expert russe: "La Syrie, premier front de défense de la Russie"

       Source: http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=90076&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

 Expert russe: "La Syrie, premier front de défense de la Russie"
Le rédacteur en chef de la revue russe VVB  Saïd Govorov considère que la Syrie est le premier front de défense de la Russie, de ses intérêts au Moyen Orient et de sa sécurité nationale.
Dans une interview exclusive accordée au site d’alManar, Govorov explique que « toute avancée militaire en faveur des miliciens arabes et étrangers sur le terrain en Syrie constitue un danger pour la Russie, qui se voit dans l’obligation de prendre des mesures garantissant la stabilité de son allié syrien, et écartant toute guerre civile ou toute partition du pays ».
Tout en insistant que la crise syrienne est une affaire interne, cet expert dans les affaires du Moyen Orient a assuré que la flotte russe présente à proximité de la côte grecque a pour mission de protéger les intérêts de son pays dans la région. 
L’ambassadeur qatari finance les campagnes de désinformation contre les responsables russes
Qualifiant la position russe de « responsable », le directeur de la VVB a dit à notre collègue au site arabophone Israa elFas, que « la Russie réalise bien que la stabilité et l’unité de la Syrie est la garantie de la stabilité de la région entière, fortement affectée par les incidents en cours. Les relations syro-russes sont toujours exposées aux campagnes médiatiques adverses et le Qatar est le premier pays impliqué dans la falsification des déclarations officielles des dirigeants russes ».
Selon lui, l’ambassadeur qatari en Russie dépense de grosses sommes d’argent pour inciter les agences de presse russes à participer à l’attaque médiatique organisée contre les dirigeants du pays, citant l’exemple de son implication dans les dernières falsifications des propos de l’envoyé russe au Proche-Orient Mikhael Bogdanov.
La majorité des Syriens soutiennent toujours Assad
Malgré les campagnes médiatiques arabes et internationales contre le régime syrien, l’opinion publique russe est convaincue que la majorité du peuple syrien soutient toujours son président. 
« Même ceux qui ont réclamé des réformes au début de la crise syrienne, soutiennent toujours le régime, parce qu’ils ont compris que l’objectif des grandes puissances est d’entrainer la Syrie dans un bain de sang et dans un conflit intestin pour ensuite diviser le pays en mini-Etats », a dit Saïd Govorov. Selon lui, « le peuple craint la chute du régime parce qu’il craint la division et le contrôle du pouvoir par les groupes armés qui commettent les crimes horribles au su et au vu du monde entier ».
« Nous sommes convaincus que le président Assad remportera 60% des voix d’électeurs si des élections démocratiques et honnêtes ont lieu en Syrie, et même sous supervision internationale », a-t-il encore estimé.
Et de conclure : « La Russie réclame la cessation de tout soutien aux groupes armés, l'arrêt du conflit interne, et le lancement du dialogue national ». Il a assuré que le régime est sérieux dans son appel au dialogue et que le président Assad est prêt à participer à des élections. "Mais l’opposition ne cesse de mettre des bâtons dans les roues", a-t-il déploré. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire