samedi 4 août 2012

Perspectives du Guide suprême de la Révolution islamique (le rôle des femmes dans l’Eveil islamique)

Perspectives du Guide suprême de la Révolution islamique (le rôle des  femmes dans l’Eveil islamique) 
Source : french.irib.ir
«La présence des femmes dans un mouvement, si une telle présence est sérieuse, consciente et lucide,..
.... fera progresser, indubitablement,  ce mouvement.Dans ce grandiose mouvement de l'Eveil islamique, le rôle des femmes est irremplaçable et doit se poursuivre», selon l'honorable Ayatollah Khamenei.La femme est  le symbole de la tendresse et du dévouement. Par  son âme sensible et ses mains tendres, elle irrigue la plante de la famille et en fondant une famille saine, elle joue un rôle dynamique, au sein de la société. La femme, peut, si besoin est, participer, aux côtés de l'homme, aux mouvements socio-politiques, pour faire valoir les droits bafoués de son peuple, par les oppresseurs et les tyrans. La preuve en est bien la présence des femmes musulmanes dans les mouvements révolutionnaires et populaires récents au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Des femmes courageuses qui, avec les hommes en descendants dans les rues, ont déclenché l'Eveil islamique et cherchent actuellement à le faire épanouir. En cette occasion, ces derniers jours, Téhéran, capitale iranienne, était hôte des femmes  éclairées des Etats islamiques, et ce pour une conférence.  Le 11 juillet, à Hosseini-Yeh de l'Imam Khomeiny - que sa demeure soit au paradis-, ces  femmes ont été reçues en audience par l'honorable Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique. Lors de cette rencontre, les femmes très enthousiastes de voir le Guide suprême entrer dans la salle,    versaient des larmes et portaient des pancartes avec des slogans comme « Nous sommes les soldates de l'Ayatollah Khamenei». Les représentantes de ces femmes, dans des propos, ont insisté sur le fait que ces mouvements de l'Eveil islamique, s'étaient inspirés, tous, du soulèvement de l'Imam Hossein (béni soit-il) et de la Révolution islamique. Ces femmes révolutionnaires, venues de l'Egypte, de la Palestine, du Liban, du Yémen, de Bahreïn, de la Libye, et d'autres pays, ont mis l'accent sur  la nécessité de la vigilance et de l'unité face aux complots ennemis, et sur celle de l'échange d'expérience entre ces mouvements. Elles ont  rendu hommage également au rôle marquant de l'Ayatollah Khamenei. La fille du Cheikh Ragheb Harb, l'un des hauts responsables du Hezbollah, qui a trouvé le martyre, sous les balles des sbires du régime sioniste, s'adressant au Guide suprême a déclaré : «  Monsieur, Je vous salue de la part de toutes les femmes et tous les enfants de la famille du martyr Cheikh Ragheb Harb, et de toux ceux qui ont fait acte d'allégeance envers vous. Le martyr Cheikh Ragheb Harb avait dit à l'Imam Khomeiny : Mon seigneur ! Si vous traversez la mer, nous la traverseront avec vous.» Et je vous dis maintenant la même chose : nous traverserons la mer avec vous, si vous voulez la traverser. »
Le Guide suprême de la Révolution islamique, en souhaitant la bienvenue à toutes les invitées, les a qualifiées de ses sœurs et ses filles et a dit qu'elles étaient en Iran, chez elles. Dans ses propos, le Guide suprême a estimé que le regard de l'Islam envers la femme était celui d'admiration, alors que le regard occidental était imprégné d'offense à la femme. Il s'est ainsi exprimé par la suite : «  le fondement même de la culture occidentale est de considérer la femme comme une marchandise et un instrument  de plaisir pour l'homme. Inciter la femme à la nudité, dans cette culture, s'inscrit dans ce même droit fil. Le regard occidental sur la femme est décadent, défectueux, déviant et faux.  Mais la religion islamique  a apporté à la femme, l'honneur et la noblesse et ne la considère pas comme une marchandise ou un moyen  de plaisir pour l'homme. Le Guide suprême a ajouté, plus loin dans ses propos : « Dans le milieu islamique, la femme  a l'occasion de se développer sur le plan scientifique, moral, politique et de promouvoir sa personnalité. Elle se présente à la première ligne  dans les questions sociales les plus sensibles, et  elle reste en même temps une femme. » Pour le Guide suprême, être femme, est un honneur pour les femmes, car la femme est à la fois gardienne de la famille et de la société. Grâce à sa sensibilité féminine, elle joue dûment son rôle comme femme au foyer, comme mère et comme épouse, et préserve  aussi la famille. Dans la société aussi, le rôle de la femme est névralgique et de premier plan, car si la femme est absent d'un mouvement social, ce mouvement ne mènera à rien.
Au sujet de l'importance du rôle social des femmes dans l'Eveil islamique,  le guide suprême de la Révolution islamique a affirmé : « Si les femmes sont absentes d'un mouvement social d'une nation, ce mouvement ne pourra pas aboutir. Si les femmes y participent, ce sera une présence sérieuse,  consciente et perspicace. Le rôle des femmes dans ce mouvement d'Eveil islamique, est un rôle irremplaçable et doit se poursuivre. »
En allusion au rôle joué par les femmes iraniennes dans la Révolution islamique et pendant les 8 années de Guerre imposée par Saddam, le Guide suprême a rappelé : «  Ce sont les femmes qui préparent et encouragent leurs époux et leurs fils  à se présenter sur les champs de bataille et les fronts les plus dangereux. Lors de notre lutte contre le régime monarchique et après la victoire de la Révolution islamique, nous avons été témoins  de façon palpable, du rôle magistral des femmes. Lors de cette Guerre qui nous fut imposée,  la victoire aurait été impossible,  s'il n'y avait pas la présence grandiose des mères et des épouses des martyrs, celles des mutilés et des prisonniers de guerre ; Grâce à leur patience, ces mères ont créé une ambiance qui poussait les jeunes, les hommes à participer sur le front, et ce mouvement fut général. Ainsi, l'ambiance ici en Iran devint une ambiance de combat total, d'effort et de dévouement, et ainsi nous sommes devenus victorieux.»
En évoquant la résistance du peuple iranien aux sanctions, aux propagandes et aux campagnes d'intoxication mondiale contre l'ordre islamique d'Iran, le Guide suprême a estimé que ces sanctions n'ont fait que « nous renforcer et faire progresser l'Iran sur divers plans scientifique, politique, économique et administratif. » L'honorable Ayatollah Khamenei a qualifié à ce propos de très important le rôle des femmes iraniennes, notamment les jeunes femmes éduquée et a ajouté : «Aujourd'hui, les femmes les plus fidèles et les plus révolutionnaires, sont les femmes éduquées et cultivées, celles qui ont fait des  études.    Nos jeunes femmes sont présentes dans les laboratoires les plus compliqués, dans les centres de sciences expérimentales et humaines. Elles sont actives sur les plans social, scientifique, de gestion. Elles ont fait de bonnes études et ont des pensées profondes. »
Pour le Guide suprême de la Révolution islamique, le climat actuel du monde musulman ressemble à celui de la Révolution islamique. Il a déclaré à ce sujet : «  Dans le monde musulman d'aujourd'hui, c'est le même climat. En Tunisie, en Egypte, en Libye, à Bahreïn, au Yémen et à chaque endroit du monde, si les femmes renforcent et poursuivent leur présence, d'autres victoires s'ensuivront. »
En rappelant l'importance de l'Eveil islamique à notre époque et la stupeur de l'ennemi face à ce mouvement islamique, le Guide suprême a appelé tout le monde à la vigilance face aux dangers  qui menacent les mouvements d'éveil islamique, et a ajouté : « Les mouvements islamiques ont obtenus des réussites et en même temps connaissent le risque d'échec. Les peuples d'Afrique du Nord ont heureusement brillé sur la scène. L'Occident et à sa tête les Etats-Unis et le régime sioniste  est aussi très actif et présent pour dompter ces mouvements et monter sur les vagues. Les peuples doivent être vigilants. L'une des démarches de l'ennemi consistent à démotiver les gens. Les jeunes du monde musulman, femmes ou hommes, les élites, notamment celles des pays qui ont fait la révolution, doivent savoir que leur présence sur la scène garantira leur victoire sur l'arrogance, malgré tous ses appareils. »
Le Guide suprême a tenu la résistance et la lutte contre les oppresseurs et les arrogants pour une bénédiction divine et s'adressant aux femmes musulmanes, a affirmé : « Nous devons faire en sorte que nous méritions la grâce divine et implorer Dieu  de nous accorder sa grâce et ses bénédictions. Et Dieu le veut, ce sera ainsi. »
Il a qualifié l'effort des femmes musulmanes pour revivifier l'identité islamique de grand service rendu à l'Umma islamique.  L'honorable Ayatollah Khamenei a estimé que la rencontre et la connaissance des femmes musulmanes  les unes avec les autres, au cours de cette conférence, aplaniraient le terrain à d'autres victoires et a ajouté : «Profitez de ce mouvement des femmes musulmanes et de cette rencontre générale  et utilisez-les comme une base pour un plus grand mouvement parmi l'Umma islamique, et si Dieu le veut, il conduira à de plus grandes victoires. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire