samedi 4 août 2012

Lourdes pertes pour les milices en Syrie : plus de cent tués

Source : almanar.com.lb

Les miliciens enterrés à Jdeit ArtouzeLes milices syriennes ont subi leurs plus lourdes pertes ces 24 dernières heures dans toutes les régions syriennes. Entre 100 et 150 miliciens ont été tués ces 24 dernières heures.
Dans le gouvernorat de Homs, soixante miliciens ont péri ce vendredi selon Syrian Documents dans le quartier Hamidiyyé, dans des accrochages avec l’armée régulière.
Dans la province de Damas, selon la télévision d’informations continues Al-Mayadine, ce sont une quarantaine qui ont été abattus jeudi dans la région Jdeidet Artouze dans  43 selon le site du journal koweitien Ar-Ray qui révèle aussi qu'une centaine de miliciens ont été arrêtés. Un habitant du quartier estime quant à lui à 50 tués le bilan de ces accrochages aux cours desquels ont participé les soldats de la quatrième unité dirigée par le Général Maher Al-Assad, le frère du président syrien. Selon un officier ayant participé aux accrochages, les soldtas furent surpris en investissant une ferme par la présence de dizaines de miliciens avec lesquels ils se sont accrochés.
milicien abattuJeudi soir, le camp des réfugiés palestiniens Yarmouk situé aux confins avec Damas a fait l’objet d’un pilonnage au cours duquel 23 civils ont été abattus. L’origine du pilonnage a fait controverse : certains disent qu’il provient du quartier Tadamone où se trouvent des poches de l’insurrection, alors que d’autre assurent que c’est l’armée régulière qui en est responsable.
Dans la région de Hama, 50 personnes ont été tués selon Sky News dans des perquisitions dans le quartier Arbaiine.

Alors qu’à Deraa, d’après ce qu’en dit l’agence de presse Reuters, 16 miliciens syriens ont péri dans la vallée Hourane proche de la frontière avec la Jordanie. L’agence signale que les rebelles ont péri dans un bombardement héliporté sur cette région stratégique qui est en proie à une recrudescence de la violence depuis l’attaque perpétrée contre un barrage de l’armée.
De même dans la province d’Alep , il est question de 70 miliciens tués et blessés dans la région de Kfer Alep. Alors que l’agence de presse syrienne Sana fait part de la mort de plusieurs insurgés dont elle n’a pas précisé le nombre, dans une traque  dans les régions Hajeb et Atareb de la province  d’Alep.
De plus, plusieurs de ces miliciens chargés de piéger les bâtiments et les écoles publics ont péri accidentellement dans l’explosion d’une charge qui a déclenché une succession d’explosions provoquant l’effondrement du bâtiment vide.
Jeudi, dans le quartier bastion des miliciens Salaheddine, 15 insurgés ont été tués dans des accrochages, selon Syrian Documents.
Aéroport Meng pilonnéCe vendredi, les accrochages violents se poursuivent encore à Salaheddine. Selon Al-Mayadine, ce quartier transformé en bastion pour les milices compte un grand nombre de miliciens. Ils ont piégé de nombreux de ses bâtiments pour entraver l’avancée des soldats syriens.
Par ailleurs, des sources médiatiques ont assuré pour Arab Press que les informations faisant état du contrôle de certaines régions sensibles d’Alep par l’ASL sont exagérées. Mercredi, cette dernière avait affirmé avoir contrôlé les vieux quartiers d’Alep situés au pied de la citadelle. AlManar et Al-Mayadine ont démenti cette information montrant des images des quartiers encore sous le controle des forces gouvernementales.
 Il en est de même pour la prise de l'aéroport militaire de Meng situé à 30 Km d'Alep et qui a été pilonné par l'ASL jeudi avec des obus de chars, donnant une preuve de plus sur la présence d'armements lourds aux mains des insurgés, conformément aux affirmations des Nations Unies.
Arab Press affirme pour sa part que des renforts militaires d’Unités spéciales affluent sans arrêt dans cette métropole du nord, pour combattre les miliciens. Selo le correspondant d'Al-Manar en Syrie, des milliers de membres des tribus aleppines prennent part aux combats aupres des troupes regulières.

Alors que la milice Tawhid , colonne vertébrale de l'ASL à Alep multiplie ses appels à l'aide, se plaignant d’être à court de munitions et de manquer d'armements anti aériens et anti-artillerie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire