lundi 6 août 2012

Jaafari: l’Arabie, le Qatar et Bahreïn sont des dictatures, leur résolution ONU enfreint la légitimité internationale

Source : www.french.moqawama.org

L’ambassadeur syrien à l'ONU Bachar Jaafari a qualifié la résolution présentée par certains pays arabes concernant la Syrie auprès de l’Assemblée générale de l'ONU de «hystérique, trompeuse par excellence, et violant les principes de légitimité
internationale ».


Dans le discours prononcé lors de la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies, M. Jaafari a déclaré que le Qatar, l'Arabie Saoudite et le Bahreïn qui ont proposé la résolution, sont dirigés par des régimes dictateurs qui oppriment les peuples, et que n'hésitent pas à tuer les manifestants pacifiques organisés sur leurs territoires. « Il est clair qu'une telle résolution adressera aux groupes armés un message faux, parce qu'elle est soutenue par les Nations Unies. Cela attisera les violences non seulement en Syrie, mais dans la totalité de la région aussi. Le terrorisme s'étendra sûrement dans les pays qui en ont déjà semé les graines.

M. Jaafari a expliqué que la Syrie est actuellement le théâtre des crimes terroristes commis des groupes salafistes wahhabites relevant du réseau Al-Qaeda. Il a ajouté que les pays qui dénoncent le terrorisme aujourd'hui ferment les yeux sur ces attaques, et certains d'eux ont financé, soutenu, instigué et envoyé les terroristes en Syrie. Les pays responsables du projet de loi ne précisent pas les noms des terroristes car ils se condamneront eux-mêmes. Selon l’ambassadeur syrien, le paradoxe ironique est que ces pays ont présenté la résolution sous le nom de l'arrêt des conflits armés, tandis que ces États mêmes étaient les seuls responsables de la militarisation du conflit en Syrie. Ils ont fourni tout genre de soutien logistique, financier et médiatique à l'opposition armée, en imposant simultanément contre le peuple syrien des sanctions et un siège qui vont à l'encontre des règles des Nations Unies.

« Nous avons espéré de l'ambassadeur saoudien à l'ONU de présenter un projet de résolution œuvrant à libérer les territoires occupées par l'entité sioniste, au lieu de faire semblant de pleurer sur la situation en Syrie et instiguer les Palestiniens là-bas », a martelé M. Jaafari. Il a mentionné plusieurs menaces de mort lancées contre lui par des médias et sites internet installés en Arabie saoudite, au Qatar et aux Etats-Unis, trois pays qui ont soutenu la résolution adoptée vendredi. « Les médias de l'Arabie saoudite et du Qatar ne visent plus seulement mon pays mais me prennent pour cible personnellement ainsi que des membres de ma famille d'une manière immorale et honteuse », a-t-il accusé. Selon Bachar Jaafari, des émissions de télévision en Arabie saoudite et au Qatar se sont efforcées de « ternir la réputation de membres de sa famille en propageant des mensonges ». L'ambassadeur syrien a ensuite appelé à la non-ingérence dans les affaires intérieures syriennes et à voter contre la résolution.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire