jeudi 5 janvier 2012

Obsèques du journaliste Chukri Abou al-Bourghol vers sa dernière demeure à Damas

Source : www.sana.sy


Damas / Les obsèques du journaliste Chukri Abou al-Bourghol ont eu lieu aujourd'hui à partir de l'hôpital al-Mouassat vers sa dernière demeure à Damas.
Le journaliste Abou al-Bourghol avait succombé aujourd'hui à ses blessures après être ciblé par les tirs d'un groupe terroriste armé à Dareyya dans la banlieue de Damas.
Le martyr avait reçu une balle à la tête lancée par des terroristes armés samedi dernier alors qu'il rédigeait son article hebdomadaire pour la radio Damas.
Le fils du journaliste a indiqué que son père était chez lui quand, entendant des rafales de tirs, il s'est levé pour aller voir ce qui se passait, et c'est alors qu'une balle brisant la fenêtre l'avait atteint à l'œil avant de sortir du côté de l'oreille.
Né en 1956, le défunt était père de trois enfants, dont une fille. Il travaillait au quotidien d'al-Thawra. 
Le ministre de l'information présente ses condoléances à la famille du martyr, le journaliste, Abou al-Bourghol
M. Adnan Mahmoud, ministre de l'information, a présenté ses condoléances à la famille du journaliste, Chekri Abou al-Bourghol.
Le ministre Mahmoud a indiqué que le ciblage du martyr Abou al-Bourghol au moment de l'accomplissement de son travail est une atteinte à la mission de l'information nationale, morale et humaine.
Le ministre Mahmoud a fait savoir que la presse syrienne, tous ses cadres et ses organes étaient depuis le début des événements la cible du terrorisme visant le peuple syrien catégories et composantes confondues.
Pour sa part, l'Union des journalistes a annoncé le décès du journaliste Abou Gourghol tout en condamnant les actes criminels des terroristes armés.
Un communiqué publié aujourd'hui par l'Union affirme que le terrorisme touche à sa fin en Syrie et qu'il est condamné par l'ensemble du peuple syrien.
Le communiqué affirme l'engagement des journalistes syriens à la stabilité de la patrie, à la liberté de l'expression et à la vie démocratique, soulignant que le dialogue est la seule voie vers la liberté qui garantit l'association de tous les citoyens à travers les institutions démocratiques. 
A. Chatta K.W. / A.A. / T. Slimani & Gh.H.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire