vendredi 16 décembre 2011

"Washington doit s’excuser, pour la violation de l’espace aérien iranien" (Prédicateur de la prière du vendredi, à Téhéran)

Source : french.irib.ir


IRIB- Le prédicateur de la prière du vendredi, à Téhéran, a condamné la violation de l’espace aérien iranien, par un drone d’espionnage américain. «Le fait d’entrer dans l’espace aérien d’un pays, pour espionner, n’est-il pas un délit ? Et les lois internationales, l’autorisent-elles aux pays du monde ?», c’est en ces termes que s’est adressé l’orateur de la prière du vendred,i à Téhéran, l’Ayatollah Mohammad Emami Kachani, aux peuples du monde entier, notamment, le peuple américain. Lors de ses sermons, l’Ayatollah Emami Kachani a affirmé que, selon la 4ème clause de l’article 2 de la Charte des Nations Unies, tout recours à la force contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique des pays serait une violation des lois internationales et considéré comme une agression contre l’indépendance d’un pays souverain. Le gouvernement américain devrait, donc, présenter ses excuses officielles à la RII, pour l’espionnage et la violation de son espace aérien, a réitéré le prédicateur de la prière du vendredi de Téhéran, qui a, ensuite, ajouté : «Au lieu de s’excuser et demander pardon, pour cet acte contredisant la Charte des Nations Unies, le gouvernement américain a demandé, en toute impunité, l’extradition de cet avion aux Etats-Unis». L’orateur de la prière du vendredi, dans la capitale iranienne, a réaffirmé que la politique erronée des Etats-Unis a conduit le monde vers l’exploitation abusive des sciences et de la technologie, le crime et le carnage. L’oppression et la méfiance se sont installées, dans le monde, "un monde qui vit, d’ailleurs, dans l’angoisse, à cause de la barbarie des Etats-Unis", a-t-il ajouté. L’Ayatollah Emami Kachani a, aussi, fait allusion à l’adoption, au Conseil de sécurité, de 9 résolutions contre le régime sioniste, pour dire qu’avec l’adoption desdites résolutions, le rêve du régime occupant Qods, pour réaliser le Grand Israël, a volé en éclat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire