vendredi 16 décembre 2011

Le terroriste Chaabane avoue ses crimes dont l'assassinat de Sariya Hassoune, fils du Mufti avec son groupe à Idleb


Source : www.sana.sy


Idleb / Le terroriste, Mohamed Dib Jamel Chaabane, a raconté en détails les récits de ses actes et de ceux de son groupe perpétrés dans le gouvernorat d'Idleb, comme l'assassinat du fils du Mufti de la république, le martyr, Sariya Hassoune.
 Dans des aveux à la TV syrienne, ce soir, jeudi, le terroriste Chaabane a expliqué les péripéties de ses actes avec son groupe. Le début de son adhésion à un groupe terroriste, les différents actes criminels dans le gouvernorat d'Idleb.
"Je me suis enrôlé dans un groupe composé essentiellement de mes cousins et amis dans la région pour entreprendre une série d'actes criminels comme les assassinats, les rapts et le vol", a-t-il dit.
Il a aussi avoué qu'il a participé avec son groupe à l'assassinat d'un membre de la famille de Chalkhi et un autre de la famille de Moutlaq.
"Un jour, le groupe est allé enlever le nommé, Rafic al-Moudallal, et son fils et les ont emmenés dans une ferme, où le père a été tué, après l'avoir torturé jusqu'au matin", a-t-il reconnu.
"Une fois, le groupe est allé sans moi sur l'autoroute Damas-Alep, où se trouve l'université d'al-Fourat, là ils ont tué le fils du Mufti, Sariya Hassoune. Je les ai entendus dire qu'ils ont heureusement accompli leur mission sans que personne n'est rendu compte et quand j'ai demandé des explications sur cette mission; ils m'ont dit qu'ils ont assassiné Sariya Hassoune", a-t-il expliqué.
"Avec mon frère, je suis parti chez le reste du groupe sur l'autoroute, là j'ai vu qu'ils tenaient tous des armes des Kalachnikovs et des fusils à pompes, alors que Bassem Chaabane s'est emparé d'un véhicule militaire équipé d'une mitrailleuse", a-t-il précisé.
Il a avoué que le groupe faisait de la contrebande du mazout, alors que les membres du groupe portaient des uniformes militaires et circulaient à bord d'une Jeep militaire volée.
"Une fois encore ils lui ont demandé de s'informer sur les habitudes de son ex patron de l'usine où il travaillait ainsi que l'emploi du temps du comptable de l'usine. Il s'est aperçu par la suite qu'ils voulaient assassiner le patron de l'usine", a-t-il indiqué.
T. Slimani

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire